Compléments alimentaires : séparer le bon grain de l’ivraie | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Compléments alimentaires : séparer le bon grain de l’ivraie

Consommés par de nombreux Français mais rarement à bon escient, les compléments alimentaires ne sont pas sans risque. Ils peuvent néanmoins se révéler utiles dans certaines populations à certains moments de la vie : grossesse, grand âge… Si les compléments alimentaires visent à « lutter contre une carence supposée ou réelle », seuls 15 % des consommateurs français en prendraient dans ce but, espérant avant tout être « moins stressé ou moins fatigué » (40 %), « rester en bonne santé » (21 %), « être plus beau », «...
1 commentaires

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

Aujourd'hui dans l'actu

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…