MC1R, le lien entre les cheveux roux et la maladie de Parkinson | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

MC1R, le lien entre les cheveux roux et la maladie de Parkinson

Un lien épidémiologique entre mélanome et maladie de Parkinson a été mis en évidence depuis plusieurs années mais sans qu’on sache pourquoi. Ce mystère est en passe d’être levé après la publication des travaux d’une équipe du Massachusetts General Hospital montrant que ce lien pourrait dépendre du gène codant pour le récepteur MC1R (melanocortin 1 receptor). Les auteurs montrent en effet que les souris ayant le variant MC1R lié aux cheveux roux et à la peau claire (phototype 1) ont aussi une production réduite de dopamine au niveau du locus niger.

Selon un communiqué de ce centre hospitalier, c’est la première fois que des travaux établissent un lien entre le gène MC1R et les neurones dopaminergiques du locus niger, expliquant le lien épidémiologique découvert entre le mélanome et la maladie de Parkinson puisque ce gène MC1R est également lié au mélanome.

Les auteurs rappellent dans leur publication que si les patients parkinsoniens ont, par rapport à la population générale, un moindre risque de développer un cancer, quel qu’en soit la localisation, ils ont en revanche un risque plus important de développer un mélanome. Inversement, un patient ayant développé un mélanome a dès lors un risque augmenté de développer une maladie de Parkinson. Ce que montrent les travaux cités en référence, c’est que chez les souris dont le gène MC1R est inactivé, le nombre de neurones dopaminergiques au niveau du locus niger est diminué et au cours de leur vieillissement, ces souris ont un déclin plus rapide de leur niveau de dopamine et parallèmement de leur motricité. Ces souris sont également plus sensibles aux produits issus du stress oxydatif connus pour créér des dommages au niveau des neurones dopaminergiques.

Ces travaux publiés dans Annals of Neurology non seulement permettent de comprendre les relations épidémiologiques croisées entre mélanome et maladie de Parkinson mais permettent aussi d’entrevoir une nouvelle voie de recherche dans la lutte contre cette maladie neurodégénérative par le biais d’agents susceptibles d’activer le gène MC1R.

Sources : 

Xiqun Chen et coll. The melanoma-linked “redhead” MC1R influences dopaminergic neuron survival. Annals of Neurology, 2017

http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1002/ana.24852/abstract;jsessionid=70BEC6CE212675134D19938D10A5A9BB.f02t01

 

1 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…