Violences obstétricales : la réponse de la Société française de médecine périnatale | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Violences obstétricales : la réponse de la Société française de médecine périnatale

La Société française de médecine périnatale (SFMP) tenait son congrès annuel à Lyon, du 18 au 20 octobre. Ses dirigeants se sont exprimés sur la question des "violences obstétricales" et ont mis notamment en perspective le débat qui anime depuis des semaines réseaux sociaux et médias et les résultats de l'enquête nationale périnatale 2016, dont les résultats viennent d'être présentés.

Une polémique est née depuis quelques mois dans les médias et les réseaux sociaux sur la notion de violence obstétricale, locution associée par certains à la maltraitance parfois ressentie lors de soins réalisés en médecine périnatale. Si la SFMP par la voix de son président, le Pr Claude d’Ercole (chef du pôle Femmes-Parents-Enfants, Assistance Publique des Hôpitaux de Marseille) ne doute pas de l’authenticité des témoignages recueillis et de l’existence de pratiques inadaptées -même si celles-ci sont minoritaires, il lui parait également urgent "de cesser ces échanges conflictuels qui se font au détriment des patientes en premier lieu avec un risque de perte de confiance vis à vis des soignants, de méconnaissance des risques réels liés à la grossesse et à l’accouchement et un refus de soins adaptés pourtant justifiés".  Ces échanges se font également au détriment des soignants "avec un sentiment d’injustice en particulier pour les plus jeunes comme le souligne le manifeste sur Facebook de 450 gynécologues obstétriciens, qui disent stop au 'gynécobashing'." Pour la société savante, tout cela aboutit à la pratique d’une "médecine défensive" et à une perte d’attractivité d’une profession déjà en difficulté sur le plan...

3 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…