Faut-il supplémenter en vitamine D au cours de la grossesse ? | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Faut-il supplémenter en vitamine D au cours de la grossesse ?

Afin d’estimer les effets de la supplémentation en vitamine D au cours de la grossesse sur un certain nombre de paramètres maternels et néonataux, une revue systématique avec méta-analyse des essais randomisés ainsi qu’une revue systématique des études enregistrées mais non encore publiées a été réalisée par une équipe canadienne.

La revue systématique et l’analyse ont porté sur 43 essais ayant inclus 84 000 participants. La taille médiane des échantillons était de 133 participants. La vitamine D a augmenté la concentration maternelle sérique ou du cordon de 25 OH vitamine D mais l’effet dose-réponse était faible. Les paramètres cliniques maternels sont rarement évalués ou rapportés mais les données disponibles ne montrent pas clairement de bénéfice. Globalement, la vitamine D augmente le poids moyen des enfants de 58.33 g (IC 95 % = 18.88 à 97.78 g) et réduit le risque de naissance d’enfants petits pour l’âge gestationnel (rapport de risque, RR = 0.6 ; 0.4-0.90) mais ces résultats ne sont pas robustes en termes de sensibilité et d’analyse en sous-groupes. Il n’y avait pas d’effet sur les naissances prématurées (RR = 1 ; 0.77-1.3). L’analyse apporte de bons arguments pour penser que l’administration de vitamine D avant la naissance chez la mère réduit chez l’enfant le risque de sifflements respiratoires à l’âge de 3 ans (RR = 0.81 ; 0.67-0.98). Pour la plupart des paramètres, les analyses incluaient des données provenant d’une minorité d’études. Seules 8 des 43 études (19 %) avaient un faible risque global de biais. 35 études en cours, randomisées, contrôlées permettront de contribuer à associer 12 530 participants complémentaires à cette analyse.

En conclusion, la plupart des études sur l’administration de vitamine D en prénatal publiées jusqu’en septembre 2017 sont de petite taille et de faible qualité. Il est, pour l’instant, difficile de se baser sur ces études pour mettre en place des recommandations. Espérons que les études à venir permettront de répondre à cette question.

Sources : 

Roth D.E. et al. Vitamin D supplementation during pregnancy : state of the evidence from a systematic review of randomised trials. BMJ 2017 ; 359 : j5237.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/29187358

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…