Intervenir sur les acides gras n-3 et n-6 améliore les migraines chez l’adulte | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Intervenir sur les acides gras n-3 et n-6 améliore les migraines chez l’adulte

Les régimes modernes industrialisés tendent à diminuer la composition en acide eicosapentaenoique (EPA) n-3 et en acide docosahexaenoique (DHA) et à augmenter l’acide linoléique n-6. Ces acides gras servent de précurseurs à des molécules de signalisation endogène (oxylipine) qui augmentent (pour l’acide linoléique) ou diminuent (pour l’EPA et la DHA) la douleur dans des modèles précliniques. Afin de déterminer si les interventions diététiques qui augmentent les acides gras n-3 avec ou sans réduction de n-6 pourraient modifier des médiateurs lipidiques circulants impliqués dans les céphalées et diminuer les migraines, un...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…