Dopage : le taux de fertilité des utilisateurs d’androgènes finalement proche de celui de la population générale | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Dopage : le taux de fertilité des utilisateurs d’androgènes finalement proche de celui de la population générale

Les utilisateurs d’androgènes en vue d’un dopage ont deux fois plus souvent une infertilité, ce qui a amené une équipe danoise à analyser la fertilité des hommes utilisant des androgènes et sa capacité de récupération. 545 hommes testés positifs pour les androgènes dans un programme d’anti-dopage dans des salles de sport au Danemark, entre 2006 et 2018, ont servi de base à l’étude. Les utilisateurs confirmés d’androgènes ont été appariés avec 5450 témoins masculins. Cette cohorte a été suivie durant une période de 10 années. Au cours de la période...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…