Myocardite, une complication de l’immunothérapie à connaître | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Myocardite, une complication de l’immunothérapie à connaître

L’apparition de myocardites est une complication rare (environ 1 % des patients) mais grave du traitement par inhibiteur du point de contrôle immunitaire, avec une mortalité qui peut atteindre 50 %. "Ce risque est observé avec les anti-PD1, en cas de combinaison de plusieurs inhibiteurs", explique le Dr Bodez du Centre cardiologique du Nord, Saint-Denis. "Le diagnostic, malheureusement difficile, requiert examens électrique, biologique, morphologique, car une altération de la FE n’est présente qu’une fois sur deux". La détection d’anomalies électriques, d’une myosite associée, entrainant la réalisation de biopsies musculaires, peut...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…