HTA : nouvelles recommandations de la Société française d’HTA | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

HTA : nouvelles recommandations de la Société française d’HTA

Le Pr Thierry  Denolle a présenté les 60 propositions formulées par  la Société française d’HTA (Sfhta) qu’il préside, pour tenter d’améliorer la situation "alarmante" dans laquelle nous nous trouvons aujourd’hui, à l’occasion d’une séance dédiée à l’HTA en France de l’Académie de médecine.

A la suite des recommandations américaines élaborées en 2017, et du texte commun de la Société européenne d’hypertension artérielle (ESH), et de la Société européenne de cardiologie (ESC), présenté à Barcelone en juin dernier, la Société française d’hypertension artérielle (Sfhta) a mis en place plusieurs groupes de travail qui ont effectué un état des lieux de la situation en France et réfléchi aux différentes actions à mettre en place pour améliorer la prise en charge de l’hypertension en France. Le Pr Thierry Denolle, président de la Sfhta, a ainsi rappelé, le 30 octobre dernier, à l’Académie nationale de médecine, à l’occasion d’une séance dédiée à cette pathologie, que "toutes les études épidémiologiques réalisées en France depuis 2007 montrent une stabilité ou même une diminution du nombre de patients hypertendus traités et contrôlés". En effet, si le contrôle tensionnel a progressé dans les douze dernières années de 38 % en 2004 à 55 % en 2015, il stagne aux alentours de 50 % depuis 2009. Nous trouvons aujourd’hui dans "une situation alarmante", considère le Pr Denolle. 

C’est pourquoi, trente-sept médecins, chercheurs, pharmaciens, infirmiers et patients ont rédigé un document comportant 60 propositions réparties en 10 chapitres. Ce texte de recommandations, dont la précédente version datait de 2013, est actuellement présenté aux autorités de santé. L’objectif affiché par la Sfhta est de "rattraper le retard de la France face à l’HTA banalisée excessivement comme simple facteur de risque et non comme une réelle maladie à visages différents depuis la femme enceinte jusqu’au sujet âgé".

Pour cela, le texte met l’accent sur plusieurs points, et en particulier la prévention hygiéno-diététique qui doit commencer dès l’école. Elle s’intégre à des actions générales de santé publique portant sur la prévention des facteurs de risque comme la lutte contre la sédentarité et l’obésité, la pratique d’une activité physique… Elle doit être favorisée en particulier dans les DOM-TOM, avec la mise en place d’un plan spécifique de lutte contre l’obésité.

 

Remboursement des appareils d’automesure pour tous

 

Concernant le diagnostic de l’HTA, les experts de la Sfhta recommandent de...

1 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…