L’anxiété augmente le risque de douleur chronique post-chirurgicale | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

L’anxiété augmente le risque de douleur chronique post-chirurgicale

Une équipe de chercheurs français (Inserm U 987, hôpital Ambroise Paré, Boulogne Billancourt), a, pour la première fois, identifié des facteurs de risque de survenue d’une douleur chronique trois mois après une intervention chirurgicale, communs à tous les types d’opération, et quelque soit le patient. Les auteurs de cette étude ont porté leurs recherches sur la pose de prothèse de genou, et la mastectomie, et ont évalué les niveaux d’anxiété (trait anxieux et état anxieux), de dépression, de catastrophisme et de douleur avant l’opération, deux jours après puis trois mois...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…