Syndrome de l’intestin irritable | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-
FMC : Les 10 points clés

Syndrome de l’intestin irritable

Le syndrome de l’intestin irritable présente une physiopathologie complexe entraînant diverses possibilités thérapeutiques.

1.

Le diagnostic du syndrome de l’intestin irritable (SII) est un diagnostic clinique fondé sur les critères de Rome, un consensus d’experts dont la quatrième version (Rome IV) a été publiée en 2016. Le diagnostic de SII repose sur la présence d’une douleur abdominale présente depuis au moins six mois et survenant au moins un jour par semaine durant les trois derniers mois. Au moins deux des trois critères suivants doivent être associés à la douleur : une relation entre douleur et défécation, une modification de la fréquence des selles, et une modification de la consistance des selles appréciée par l’échelle de Bristol.

Référence

- Benoit Coffin, Gilles Macaigne. Syndrome de l’intestin irritable. Prise en charge : y a-t-il du neuf ? JFHOD 2018. Post’U 2018. Paris.

Le Dr Guy Scémama déclare n’avoir aucun lien d’intérêts concernant les données présentées dans cet article.

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…