Des laborantins de Wuhan auraient contracté le Covid dès novembre 2019, la Chine dément

25/05/2021
International
Le Wall Street Journal affirme que trois chercheurs de l’Institut de virologie de Wuhan auraient contracté le Covid-19 au mois de novembre 2019, avant que les premiers cas ne soient officiellement identifiés. Des faits qui crédibilisent l’hypothèse selon laquelle le virus aurait fuité du laboratoire chinois pour le quotidien. 

Dimanche 23 mai, le journal américain “Wall Street Journal” a révélé que trois chercheurs de l’Institut chinois de virologie de Wuhan (WIV) sont tombés malades du Covid-19 en novembre 2019. Bien avant, donc, le premier cas identifié officiellement dans la ville, le 8 décembre. Le journal explique que les trois laborantins présentaient des symptômes compatibles avec le Covid.  Ces élements, qui proviennent d’une fiche d’information du Département d’Etat en date du 15 janvier sous l’administration Trump, viennent appuyer l’appel de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à une enquête plus poussée dans le pays pour connaître l’origine du virus. L’administration Biden n’a, pour l’instant, contesté aucune des informations contenues dans cette fiche. L’origine du virus fait l’objet, partout dans le monde, de nombreuses questions, l'une des hypothèses étant que le virus aurait été fabriqué dans le laboratoire chinois. Après un séjour de quatre semaines à Wuhan en début d'année, une étude conjointe d'experts de l'OMS et chinois a toutefois jugé en mars "extrêmement improbable" un incident de laboratoire.

La Chine dément La Chine a démenti lundi que ces trois chercheurs aient été atteints d'une maladie qui a nécessité des soins hospitaliers avant que le virus ne se répande dans le monde. Pékin a toujours farouchement combattu la théorie selon laquelle le Covid-19 aurait pu s'échapper d'un de ses laboratoires. Interrogé à ce sujet, un porte-parole de la diplomatie chinoise, Zhao Lijian, a qualifié les affirmations du quotidien américain de "totalement fausses". "Le 23 mars, l'Institut de virologie de Wuhan a publié un communiqué indiquant qu'avant le 30 décembre 2019 il n'avait pas été en contact avec le coronavirus. A cette date [de publication du communiqué, NDLR], aucun personnel ou étudiant-chercheur n'a[vait] été contaminé" par le virus, a-t-il affirmé devant la presse. Les experts privilégient la théorie généralement admise de la transmission naturelle du virus d'un animal réservoir - probablement la chauve-souris - à l'homme, par l'intermédiaire d'un autre animal qui n'a pas encore été identifié. Certains, dont le directeur de l’OMS, estiment néanmoins que les spécialistes de l'OMS n'ont pas eu assez de latitude pour travailler librement durant leur enquête à Wuhan. [avec Marianne et AFP] 
 

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Pierre Tabet

Pierre Tabet

Non

Dans ce cas plus de prélèvements sociaux concernant la prise en charge au titre de l'assurance maladie pour l'assuré .... Lire plus

0 commentaire
14 débatteurs en ligne14 en ligne





 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17