Le rôle de l'aspirine en prévention primaire d'un infarctus ou d'un AVC remis en question | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Le rôle de l'aspirine en prévention primaire d'un infarctus ou d'un AVC remis en question

Si l'aspirine a fait ses preuves pour prévenir les récidives, deux études présentées au Congrès européen de cardiologie montrent que les bénéfices sont nuls chez les patients qui n'ont jamais été victimes de ces pathologies. "La place de l'aspirine en prévention primaire est de plus en plus tenue" , constate le Dr Pierre Sabouret de l'Institut du cœur de la Pitié-Salpêtrière (AP-HP) dans Le Figaro. Deux études présentées au Congrès européen de cardiologie, qui se tient en ce moment à Munich, viennent en effet remettre en question le rôle protecteur...
5 commentaires

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…