Cure-dent dans l'urètre et conception virginale : les pires excuses de patients | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Cure-dent dans l'urètre et conception virginale : les pires excuses de patients

Reddit est un des principaux sites de discussion du web anglophone. Quand un utilisateur se pique de demander aux médecins du forum leurs pires anecdotes sur ce que les patients n'ont jamais voulu admettre, le fil obtient la bagatelle de 44 000 réponses et commentaires ! Egora en a sélectionné et traduit un florilège. L'occasion de se replonger dans l'atmosphère des urgences un samedi soir…

 

 

"Je suis infirmière. J'ai eu un patient avec un cure-dent dans l'urètre. Il n'a jamais voulu me dire comment il était arrivé là, et m'a soutenu qu'il était en train de se curer les dents quand le cure-dent est tombé dedans."

 

"J'ai admis un type pour un douleur à la poitrine. Pour mon diagnostic, j'ai fait un test urinaire qui est revenu positif à la cocaïne.

Comme le reste du bilan cardiaque était négatif, je lui ai dit : "Bonne nouvelle, ce n'était pas une attaque. C'est sans doute la cocaïne qui a provoqué vos douleurs."

Sa réponse : "Je n'ai pas pris de cocaïne. Vous voyez, j'étais à une fête et des gens ont sniffé quelques lignes sur une table. Quand je suis passé à côté, un ventilateur m'a envoyé la cocaïne au visage.""

 

"Un de mes profs nous a raconté que lorsqu'il travaillait aux urgences, un homme a refusé d'expliquer comment un pot a fini coincé dans son rectum.

Ils étaient en train de l'emmener au bloc parce que ça avait créé un effet ventouse et il fallait briser le pot pour le retirer. Et là ils ont réalisé qu'il avait une glycémie au plafond. Vraiment, vraiment, haute. Ils hésitaient à repousser l'opération pour comprendre pourquoi. Il a fini par leur avouer que le pot était plein de miel."

 

"Je suis infirmière. Une fois, une patiente m'a accusée d'avoir chié dans son lit, et a menacé de me faire un procès pour faute professionnelle.

Précision importante : elle n'avait jamais quitté son lit."

 

"J'ai eu un patient à l'hôpital, je ne sais plus pour quoi. Le truc c'est qu'il a disparu quelques heures. Quand il est revenu, il avait une tachycardie à 160 bpm, des pupilles énormes et ne tenait pas en place. On lui a demandé ce qu'il avait pris dehors. Il nous a juré qu'il était juste allé au pub pour boire une limonade. On a dit d'accord, on va faire un examen sanguin et trouver. Et là il nous lâche que ses amis avaient glissé de la drogue dans son verre, pour la blague... Du speed."

 

5 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…