Vaccination : la confiance progresse chez les parents | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Vaccination : la confiance progresse chez les parents

A l’occasion de la semaine de la vaccination qui se déroulera du 24 au 30 avril prochain, ont été dévoilés les résultats de deux enquêtes visant à analyser les opinions des parents de jeunes enfants sur la vaccination, de façon à analyser l’impact de l’élargissement des obligations vaccinales survenues le 1er janvier 2018.

Ces enquêtes en ligne ont été réalisées par l’institut BVA pour Santé publique France, auprès d'échantillons représentatifs de la population, et des parents d’enfants âgés de 0 à 2 ans.

Et les résultats apparaissent globalement positifs, montrant une adhésion à la vaccination en progression. Ainsi, plus de 9 parents sur 10 (91%) reconnaissent l’importance de la vaccination, et la notion de protection de la collectivité progresse de 5 points, chez les parents, passant de 82 à 87%. L’efficacité des vaccinations est reconnue désormais par une grande majorité des parents (88%), un taux en hausse de 2 points par rapport à juin 2018.

Concernant l’élargissement des obligations vaccinales, les opinons positives progressent aussi puisque plus des deux tiers des parents (67%) déclarent être aujourd’hui favorables à cette extension dont 10% – selon leur souvenir – ne l’étaient pas en décembre 2017. Ils sont aussi près de neuf sur dix (86%) à adhérer à l’idée que ces nouvelles obligations vaccinales vont permettre d’augmenter le nombre de personnes vaccinées en France, et pour les trois quarts, réduire les épidémies (77%). L’élargissement des vaccinations a un impact majeur sur les opinions des parents vis-à-vis de la vaccination en générale. Ainsi, 36% des parents d’enfants nés en 2017 – et par conséquent qui n’étaient pas concernés par les nouvelles obligations vaccinales – ont déclaré que leur choix de faire vacciner leur enfant contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (vaccin ROR) avait été influencé par ces obligations. De même, 39% des parents d’enfants nés en 2017 ont fait le choix de faire vacciner leur enfant contre le méningocoque C à la suite de la nouvelle loi.

En revanche, l’information dans ce domaine reste insuffisante : près de la moitié des parents (47%) indiquent ne pas savoir encore précisément ce que recouvre ces nouvelles obligations ; et un tiers s’estime mal informé, avec une proportion particulièrement élevée "chez les plus modestes", précise le ministère de la Santé. Et concernant les vaccins, de nombreuses questions persistent et les parents apparaissent demandeurs de plus de réassurance. Ainsi, 67% des parents affirment avoir besoin de mieux connaître les effets secondaires des vaccins, 54% leur composition, 47% leurs bénéfices et les maladies qu’ils évitent. 

Sources : 
Ministère de la santé, 18 avril 2019.

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…