Maladie d’Alzheimer : l’enjeu de la prévention | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Maladie d’Alzheimer : l’enjeu de la prévention

Si la maladie d’Alzheimer est de mieux en mieux connue dans la population générale, peu de personnes savent qu’il existe des moyens de la prévenir. C’est ce qui ressort d’une enquête menée par l’Ifop, pour la Fondation Médéric Alzheimer, à l’occasion de la Journée mondiale Alzheimer, qui a eu lieu ce 21 septembre.
 

Selon ce sondage, la quasi-totalité des Français (97 %) a entendu parler de la maladie d’Alzheimer, ce qui constitue un net progrès par rapport à aux années 1990 (58% en 1992).

Cette maladie neurodégénérative est associée à une forte inquiétude : trois quarts des personnes interrogées ont peur d’y être confrontées, une proportion en nette augmentation là aussi (42% en 2001). Les Français connaissent les principaux symptômes et savent qu’il s’agit d’une maladie incurable. 

En revanche, moins d’1 Français sur 10 affirme connaître les moyens de la prévenir. On estime pourtant que des actions de prévention permettraient de réduire la maladie dans 40% des cas. Plus précisément, si la pratique d’une activité physique régulière, le rôle du sommeil et de la vie sociale sont assez largement perçus comme étant des facteurs de prévention, il n’en va pas de même pour l’alimentation et notamment le suivi d’un régime méditerranéen. Et seulement 35 % des Français se disent prêts à pratiquer une activité physique régulière pour la prévenir.

"Même si les récentes avancées de la recherche scientifique peuvent venir à rebours du fatalisme associé à cette maladie chronique du vieillissement - qui touchera plus de 2,2 millions de Français en 20502-, ne traiter qu’une seule de ses nombreuses causes possibles ne l’empêchera pas de se développer. L’espoir le plus réaliste réside aujourd’hui dans la prévention qui permet de rendre évitable la maladie dans 40 % des cas. Stimuler notre cerveau, le protéger des traumatismes et des toxines, préserver notre santé physique et métabolique mais aussi garder notre réseau relationnel aussi longtemps que possible nous aidera à accroître notre réserve cognitive et résister aux affres du temps", déclare Hélène Jacquemont, Présidente de la Fondation Médéric Alzheimer.

"Des solutions existent pour prévenir la maladie d’Alzheimer. Il s’agit maintenant de les faire connaître et d’inciter les français à s’investir personnellement pour améliorer leurs chances de vieillir en bonne santé cognitive" ajoute Christine Tabuenca, Directrice Générale de la Fondation Médéric Alzheimer.

Sources : 
Source : Communiqué de la Fondation Médéric Alzheimer, septembre 2021
4 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…