"Il est indigne pour la nation de ne pas arrêter cette hécatombe" : la lettre poignante d'un père après le suicide de son fils interne | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

"Il est indigne pour la nation de ne pas arrêter cette hécatombe" : la lettre poignante d'un père après le suicide de son fils interne

se fait d’ailleurs au début des études médicales. C’est simple et facile, pourquoi n’est-ce pas déjà en place ?

Manifestement, le monde médical auquel nous appartenons n’est pas capable de faire face et de dépister la souffrance de nos jeunes médecins, il faut donc accepter l’aide de personnes extérieures, s’inspirer de ce qui a été fait dans les grandes entreprises et arrêter de se satisfaire dans l’immobilisme et les réunionites stériles qui ne servent souvent qu’à valider des décisions prises en amont, je sais de quoi je parle, pour y avoir participé des années.

Enfin, nous sommes à l’origine d’un projet de loi actuellement à l’étude pour fixer des sanctions au niveau pénal pour les formateurs qui pourraient par leurs paroles ou leurs actes humilier, blesser ou dégrader un étudiant ou interne en santé et pour que les établissements soient civilement et pénalement responsables de telles infractions ce qui les obligeraient à admettre les comportements déviants.

Il est difficile pour les internes d’exprimer leurs difficultés et leurs souffrances, mais le plus difficile pour eux est sans doute de ne pas être écoutés quand ils ont le courage de le faire comme ce fut le cas pour Florian et d’autres à Reims qui avaient tiré de nombreuses sonnettes d’alarme.

Quant aux amalgames, le Pr Diot s’en accommode bien quand il s’agit de mettre en avant systématiquement les difficultés personnelles qui ne constituent qu’un des éléments dans l’épuisement professionnel.

Si le président de la conférence des doyens des facultés de médecine ne nous entend pas, nous espérons que le ministre des Solidarités et de la Santé ainsi que la ministre de l’Enseignement supérieur de la Recherche et de l’Innovation le feront car il est indigne et inacceptable pour la nation de ne pas tout faire pour arrêter cette hécatombe de futurs médecins."

32 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…