Macron positif au Covid : comment le Président est-il pris en charge ?

18/12/2020 Par Marion Jort
Personnalités
Le chef de l’État, contaminé par le Covid-19, est soigné par le Dr Jean-Christophe Perrochon, ancien médecin en chef urgentiste de l’armée, qui a rejoint l’état-major de l’Elysée en 2014.

“La transparence sera la règle” a promis le porte-parole du Gouvernement, Gabriel Attal, quelques heures après qu'Emmanuel Macron ait été testé positif au Covid. Malade depuis quelques jours, le président de la République a quelques symptômes : toux, fièvre et surtout, une “importante fatigue”.  Pour pouvoir s’isoler quelques jours, le chef de l’État a donc quitté l’Élysée jeudi soir pour la résidence officielle de La Lanterne, à Versailles, où il continuera néanmoins à travailler. Son épouse, testée négative, est restée à l’Élysée, précise le cabinet du président.  C’est le Dr Jean-Christophe Perrochon, médecin-chef de la présidence de la République, dépendant du service des armées qui veille sur lui. Chargé de surveiller l’état de santé d’Emmanuel Macron au quotidien, il travaille avec trois autres médecins placés sous sa tutelle, de manière à se relayer sept jours sur sept, vingt-quatre heures sur vingt-quatre, précise le Parisien

Surnommé “l’ombre du président”, cet ancien médecin urgentiste au service de santé des armées a notamment eu à sa charge les militaires blessés sur des théâtres de guerre. Il a rejoint l’état-major particulier de l’Elysée en 2014. Sa qualité de discrétion est très appréciée par ceux qui ont pu le côtoyer. “C'est un homme très attentif, d'une discrétion absolue. C'est une tombe”, confirme Gaspard Gantzer, ancien conseiller en communication de François Hollande au journal le Point.  Aucun détail concernant le traitement administré au Chef de l’Etat n’a été dévoilé par les services de l’Élysée. [avec le Parisien et le Point]   

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Valérie Briole

Valérie Briole

Non

Comment les patients qui cotisent à la sécurité sociale et à leur mutuelle de façon obligatoire, vont accepter de ne percevoir en ... Lire plus

0 commentaire
14 débatteurs en ligne14 en ligne





 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17