[POINT COVID] Olivier Véran espère 20 millions de rappels vaccinaux d'ici Noël | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

[POINT COVID] Olivier Véran espère 20 millions de rappels vaccinaux d'ici Noël

l'obligation vaccinale telle que c'est aujourd'hui", a souligné mardi à la sortie de la réunion Serge Letchimy, président du conseil exécutif de Martinique, car "on n'atteindra pas un niveau qui permette la continuité des soins".

 

 

Mardi 30 novembre 

 

Un premier cas de variant Omicron identifié en France

Un premier cas positif au variant Omicron a été détecté sur l’île de la Réunion, a confirmé mardi le porte-parole du Gouvernement, Gabriel Attal. Ont également été identifiées "six personnes contacts à risque: trois de son entourage professionnel et trois de sa famille proche", a-t-il précisé sur Europe 1. Le patient testé positif, âgé de 53 ans, a séjourné au Mozambique du 14 au 19 novembre. Il "a été détecté positif dès le lendemain de son arrivée à l'aéroport grâce au dispositif de dépistage systématique des passagers en provenance de l'étranger", a expliqué la préfecture de La Réunion dans un communiqué. Selon le microbiologiste Patrick Mavingui, chercheur de l'Unité mixte de recherche processus infectieux en milieu insulaire tropical (PIMIT), le patient "souffre de douleurs musculaires et de fatigue". Le ministère avait indiqué dimanche que 8 cas "possibles" étaient recensés et en attente des résultats des tests de criblage.

 

Un syndicat d’instituteurs demande le retour de la fermeture des classes au premier cas positif

Le Snuipp-FSU, premier syndicat du primaire, a demandé lundi dans une lettre adressée au ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer de "revenir à la règle protectrice (...) de fermeture de la classe durant une semaine suite à un cas positif", levée cette semaine. Face à une cinquième vague "fulgurante" et avec l’apparition du variant Omicron, le syndicat pointe une décision "hâtive qui répond plus à des considérations économiques et sociales qu'à un enjeu de santé publique". "Un élève cas contact testé négativement le lendemain de la découverte du premier cas positif dans une classe peut s'avérer positif jusqu'à deux jours plus tard et contaminer entre-temps les autres élèves", argumente le Snuipp-FSU. "Alors que le dernier point sanitaire montrait un taux jamais atteint d'élèves de primaire positifs au Covid, cette décision est déraisonnable."

 

Polynésie: la grève générale est levée, l’obligation vaccinale maintenue

La grève générale en Polynésie est levée après la signature d'un protocole de fin de conflit entre l'intersyndicale et le gouvernement polynésien qui entérine des avancées sociales. L'intersyndicale à l'origine du mouvement de grève, entamé mercredi, protestait contre l'obligation vaccinale et pour l'instauration de mesures sociales anti-Covid. Le président Edouard Fritch a refusé lundi d'abroger la loi sur l'obligation vaccinale, votée en août par l'assemblée locale. A partir du 23 décembre, elle contraindra à la vaccination toutes les personnes qui travaillent au contact du public. Le montant de l'amende encourue en cas de refus de la vaccination a cependant été divisé par deux. Les quatre syndicats locaux ont obtenu une augmentation de 2% du salaire minimum dès le mois de décembre. Le gouvernement a aussi accepté le principe d'un "fonds d'aide aux salariés ayant perdu leur emploi" à partir de janvier 2023.

 

Mobilisation pour la levée des brevets sur les vaccins et traitements du Covid

Plusieurs rassemblements sont prévus ce mardi soir à Paris et dans plusieurs villes de provinces pour demander la levée des brevets sur les vaccins et les traitements contre le Covid-19, à l'appel de plusieurs syndicats et ONG. Rendez-vous est donné à Paris place de la Bourse à 18 heures, avec la participation de la CGT Santé Action sociale, de SUD Santé Sociaux, d'Attac, du collectif "Brevets sur les vaccins anti-Covid, stop. Réquisition !", de l'Association des médecins urgentistes de France, de la Ligue des droits de l'Homme. Des rassemblements sont également prévus à Lille, Rouen, Périgueux, Toulouse, Sarlat, ainsi qu'à Genève. Des bougies seront allumées, "symboles des vies qu'on aurait pu sauver si on avait levé les brevets sur les vaccins et les traitements", a expliqué jeudi au cours d'une conférence de presse François Nay, du collectif "Brevets sur les vaccins anti-Covid, stop. Réquisition !". Le maintien des brevets conduit à une "pénurie organisée" de vaccins, à des prix élevés et à un "apartheid vaccinal", avec "75% des injections réalisées dans dix pays", moins de 5% en Afrique, a dénoncé Frank Prouhet, également membre de ce collectif.

 

Le Pr Arnaud Fontanet recommande de limiter les rassemblements en fin d'année

Il faudra limiter comme l'an passé les rassemblements familiaux lors des fêtes de fin d'année pour freiner la cinquième vague de l'épidémie de Covid-19, a averti mardi l'épidémiologiste Arnaud Fontanet. Omicron "est évidemment un variant inquiétant et il nous faudra encore quelques semaines pour prendre la mesure de cet adversaire", a souligné sur France Inter le Pr Fontanet, membre du Conseil scientifique et épidémiologiste à l’Institut Pasteur. Mais "il ne faut pas se tromper d'ennemi, notre ennemi c'est le variant Delta qui est responsable d'une cinquième vague qui est forte en France", a-t-il ajouté. Or, "on est sur des projections qui nous disent que le pic sera mi-janvier, donc la période pendant laquelle on va devoir freiner la circulation du virus inclut les fêtes de fin d'année". Pendant cette période de regroupements familiaux, "il va falloir tous faire un effort", en respectant "les gestes barrières qu'on connaît tous", notamment "en pensant bien à l'aération", mais également en veillant à "diminuer nos contacts" et a placer la jauge des invités à 6 "plutôt qu’à 12".

 

156 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

Aujourd'hui dans l'actu

Gestion du cabinet

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…