La dispensation d'antibiotique à l'unité favoriserait l'observance | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

La dispensation d'antibiotique à l'unité favoriserait l'observance

Une étude a été menée par le CNRS, sur l'expérimentation de la distribution d'antibiotique à l'unité entre 2014 et 2015 dans 100 pharmacies volontaires de 25 régions, afin de lutter contre l'antibiorésistance. L'observance se trouverait améliorée par la dispensation à l'unité.

Sur les 100 pharmacies étudiées par le CNRS, explique Le Figaro, 75 délivraient les antibiotiques à l'unité et 25 étaient témoins, c’est-à-dire qu'elles continuaient à délivrer les boites complètes. "Tout d'abord, la pratique a été plutôt bien acceptée par les patients. Seulement 19 % d'entre eux ont refusé de se voir délivrer les médicaments à l'unité au cours de l'expérience", expose au quotidien Bruno Ventelou, chercheur en économie de la santé au CNRS, qui a mené l'enquête.

Il relève par ailleurs que 6 fois sur 10, le pharmacien ne pouvait délivrer la boîte dans sa totalité et devait déconditionner les comprimés pour répondre à la prescription du médecin. Impossible, en revanche, de savoir si cette inadéquation était liée à une prescription non conforme aux recommandations ou au stock disponible en pharmacien à ce moment-là.

Le chercheur estime que la dispensation à l'unité favorise l'observance. "C'est un effet inattendu : la dispensation à l'unité a favorisé l'observance. Dans le groupe qui avait reçu un traitement à l'unité, nous avons constaté deux fois moins d'inobservants", explique-t-il. En outre, lorsqu'ils n'avaient pas terminé leur traitement, les patients du groupe à l'unité étaient beaucoup moins nombreux à déclarer vouloir utiliser ultérieuremnt les antibiotiques en automédication que ceux du groupe boite entière.

[Avec Le Figaro]

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…