Rétrogradé pour "blagues douteuses", un médecin réclamait 1,2 million d'euros à l'hôpital | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Rétrogradé pour "blagues douteuses", un médecin réclamait 1,2 million d'euros à l'hôpital

Démis de ses fonctions pour des "blagues douteuses", un médecin réclamait 1,2 million d'euros à l'hôpital
La cour administrative d'appel de Nantes a rejeté la demande d'un médecin de l'hôpital d'Alençon qui réclamait 1,2 million d'euros à l'établissement pour avoir été démis de ses fonctions. "Propos machistes", "blagues et plaisanteries douteuses", "attitude quelques fois désagréable". Trois ans après sa promotion à la tête des activités de cardiologie, réanimation, urgences, du SAMU et du SMUR, un praticien de l'hôpital d'Alençon avait été démis de ses fonctions par l'établissement pour son attitude déplacée envers les étudiantes en médecine. Le praticien, également chef du service des urgences traumatologiques depuis...
8 commentaires

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…