Angioplasties injustifiées, revenus record… Deux cardiologues suspendus de leur activité libérale | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Angioplasties injustifiées, revenus record… Deux cardiologues suspendus de leur activité libérale

Deux cardiologues du CHR d'Orléans viennent d'être suspendus temporairement de leur activité libérale et ne peuvent plus pratiquer d'angioplastie coronaire. Les autorités sanitaires leur reprochent d'avoir multiplié les interventions, souvent de façon "injustifiée", pendant des années en mettant en danger la santé des patients.

 

Le 10 février dernier, à la demande de l'Agence régionale de santé, une inspection a été menée dans le service cardiologie de Centre hospitalier régional d'Orléans. Deux professeurs, membres du Gaci, un groupe d'experts qui dépend de la Société Française de Cardiologie, sont venus in situ consulter quelques dossiers et rencontrer les médecins du service.

Ils ont constaté que les deux cardiologues du service semblaient avoir multiplié sans raison les interventions d'angioplastie coronaire. En effet, depuis quatre ans, le nombre d'angioplasties coronaires pratiquées à l'hôpital d'Orléans a été multiplié par quatre passant de 500 à 600 procédures par an en 2015 à plus de 2.200 en 2018. Cette explosion correspond à l'arrivée dans le service cardiologie de l'un des deux médecins mis en cause. En 2018, ce même médecin a sans doute battu "un record de France", note le rapport, avec 1.250 interventions. C'est pratiquement le double de ce que font habituellement les cardiologues dont c'est l'unique activité.

L'inspection a mis en lumière que deux médecins du service avaient souvent " surévalué la gravité" des lésions observées pour procéder à des angioplasties. D'ailleurs, il est noté que dans les cas litigieux, il est rarement fait recours à des tests au préalable. L'âge de leurs patients étonne aussi avec des personnes très âgées, de plus de 90 ou 95 ans, parfois en soins palliatifs.

Les compétences des deux cardiologues orléanais ne sont pas mises en cause. Au contraire, le rapport fait état " d'une certaine habilité technique témoignant d'une expérience certaine. Aucune complication notable n'a été relevée dans les dossiers examinés." Mais, les conclusions du rapport sont claires : " recours inapproprié à l'angioplastie coronaire ne se justifiant pas et mettant en danger la santé des patients, absence de concertations médicales et réalisation de gestes inappropriés chez des patients très âgés (patient de 90 ans stenté en cinq temps)", note France Bleu qui cite le rapport d'inspection.

En effet, la pratique du "feuilletonage" a également été relevé chez...

14 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…