La bonne sœur, la petite putain et le malheureux bizut | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

La bonne sœur, la petite putain et le malheureux bizut

Il est l'un des derniers représentants d'une médecine aujourd'hui disparue. Celle des campagnes, des patients qui n'étaient pas impatients, des médecins du corps comme de l'âme, et des infirmières en collerette. Dans Médecin de campagne , ouvrage primé qui vient d'être réédité, le Dr Charles Lanot raconte ses mémoires de "vieux con sympathique". L'histoire commence en 1951 dans un service hospitalier un brin "Vieille France". Médecin de campagne, Editions Ilador, 2019 Appel à témoignages : vos souvenirs de remplacement Cas exceptionnel, lieu d'exercice hors du commun, cabinet cauchemardesque, patient inoubliable…...
13 commentaires

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…