La consommation d’aliments bio réduirait le risque de cancer | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

La consommation d’aliments bio réduirait le risque de cancer

Si les aliments issus de l’agriculture biologique sont présumés contenir moins de résidus de pesticides que les aliments conventionnels, on dispose en fait de peu d’études ayant examiné l’association entre la consommation d’aliments bio et le risque de cancer.

L’étude NUTRINET SANTE est une étude française de population, prospective, menée chez des volontaires adultes dont les données ont été obtenues à partir de questionnaires sur la consommation alimentaire, en particulier en aliments provenant de l’agriculture biologique. Pour 16 produits, les participants ont rapporté la fréquence de consommation d’aliments bio (jamais, de manière occasionnelle ou la plupart du temps). Un score de nourriture bio a donc ensuite été calculé, allant de 0 à 32 et le suivi s’est étalé entre 2009 et 2016.

Sur les 66 946 participants dont 78 % de femmes, d’âge moyen 44.2 ± 5 ans au début de l’étude, 1 340 cas de premier cancer sont survenus au cours du suivi, les cancers les plus prévalents étant le cancer du sein (n = 459), le cancer de la prostate (n = 180), les cancers cutanés (n = 135), les cancers colorectaux (n = 99), un lymphome non hodgkinien (n = 47) et d’autres lymphomes (n = 15). Les scores les plus élevés de consommation de nourriture provenant de l’agriculture biologique étaient associés de manière inverse au risque global de cancer : le hazard ratio entre le premier et le dernier quartile était de 0.75 (IC 95 % = 0.63-0.88, p = 0.001). La réduction absolue du risque était de 0.6 % et le hazard ratio pour chaque augmentation du score de 5 points était de 0.92 (0.88-0.96).

Si l’on en croit les résultats de cette étude, une consommation élevée d’aliments bio est associée à une réduction du risque de cancer. Si ces résultats sont confirmés, il faudra déterminer les facteurs à l’origine de cette association.

Sources : 
Hemler E.C. et al. Organic foods for cancer prevention – Worth the investment ? JAMA Intern Med 2018 ; 178 : 1606-1607.
1 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…