L’acupuncture n’améliore pas les taux de naissances vivantes chez les femmes bénéficiant d’une fécondation in vitro | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

L’acupuncture n’améliore pas les taux de naissances vivantes chez les femmes bénéficiant d’une fécondation in vitro

L’acupuncture est très utilisée chez les femmes qui ont recours à la fécondation in vitro même si l’on n’a pas réellement de données d’efficacité sur ce sujet.

Afin de déterminer l’efficacité réelle de l’acupuncture en comparaison d’une acupuncture factice au cours d’une fécondation in vitro, une étude randomisée, en groupes parallèles et en simple aveugle incluant 848 femmes ayant une fécondation in vitro a été conduite dans 16 centres de fécondation in vitro en Australie entre 2011 et 2015 avec un suivi de 10 mois de grossesse jusqu’en août 2016 pour déterminer le nombre de grossesses vivantes.

Les femmes recevaient soit une acupuncture authentique (n = 424), soit une acupuncture factice (n = 424). Le premier traitement était administré entre le 6ème et le 8ème jour de la stimulation folliculaire et deux traitements étaient administrés avant et après transfert embryonnaire. Pour l’acupuncture factice, une aiguille non invasive était placée à distance des points d’acupuncture classique. Sur les 848 femmes randomisées, 24 ont finalement retiré leur consentement et 824 ont été incluses dans l’étude (âge moyen = 35.4 ± 4.3 ans). 371 (45 %) ont eu plus de 2 cycles de FIV, 607 ont eu un transfert d’embryon et 809 (98.2 %) avaient des données disponibles pour la première naissance vivante. Une naissance vivante est survenue chez 74 des 405 femmes (18.3 %) qui ont reçu l’acupuncture en comparaison de 72 des 404 femmes (17.8 %) qui ont reçu l’acupuncture factice avec une différence de risque de 0.5 % (IC 95 % = -4.9 % à 5.8 %) et un risque relatif à 1.02 (IC 95 % = 0.76 à 1.38).

Chez les femmes qui ont eu une fécondation in vitro, l’administration d’une acupuncture authentique versus une acupuncture factice au moment de la stimulation ovarienne et du transfert d’embryon n’a pas entraîné de différence significative en termes de naissances vivantes. L’utilisation de l’acupuncture pour améliorer les taux de naissances vivantes chez les femmes ayant une fécondation in vitro ne semble donc pas légitime.

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…