Des cliniciens français mettent au point le premier test simple non invasif de dépistage de la NASH | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Des cliniciens français mettent au point le premier test simple non invasif de dépistage de la NASH

Face à l'augmentation du surpoids, de l'obésité et du diabète dans le monde, 250 spécialistes français et américains du foie réunis en congrès à l'Institut Pasteur de Paris s'alarment devant le nombre exponentiel de cas de stéatohépatite non alcoolique ou NASH. Une équipe française a présenté eLIFT (easy Liver Fibrosis Test), un test de dépistage très simple à utiliser.

 

Le 6 juillet 2017 s’est ouvert à l’Institut Pasteur la troisième édition du Paris NASH Symposium, organisé par les Prs Arun Sanyal (Richmond, Virginie, Etats-Unis)  et Lawrence Serfaty (hôpital Saint-Antoine, Paris). Il réunit les spécialistes français et américains du foie autour d’une maladie en pleine émergence, la stéatohépatite non alcoolique appelée également la NASH. La stéatose simple se caractérise par une surcharge de triglycérides dans le foie, qui se traduit par la présence de vacuoles lipidiques dans plus de 5% des cellules hépatiques. La NASH est une affection en rapport avec l’accumulation de graisse dans le foie associée à une inflammation des lésions hépatocytaires. Elle est fortement associée à l'épidémie d’obésité et de diabète à travers le monde. Sodas et sodas light, régime riche en graisses saturées et cholestérol mais pauvre en graisses insaturées, fibres et vitamines C et E,  c’est le régime alimentaire que dénoncent les spécialistes réunis à Paris.

Aux États-Unis, la NASH est devenue la seconde indication pour la greffe du foie et en Grande Bretagne la première cause de cancer du foie, avant l’alcool et les hépatites virales (Hepatology, 2016 ; 64: 1577-1586). En France, les projections suggèrent que la stéatose simple pourrait toucher plus de 14 millions de personnes dont plus de 900 000 avec une NASH, 135 000 avec une cirrhose et 1760 avec un cancer du foie. Son coût total (direct et indirect) est estimé à plus de 11 milliards d’Euros.

Pour le Pr Serfaty, "une meilleure compréhension des facteurs de risque et des mécanismes de l'atteinte du foie devrait permettre d'identifier de nouvelles cibles thérapeutiques. Parallèlement, il est urgent de renforcer l'information et la prévention des risques de stéatose métabolique auprès des enfants et de leurs parents". Pourquoi les enfants ? Les spécialistes voient en effet  apparaître, chez les enfants exposés de manière exponentielle aux sucres et à l'obésité des précirrhoses du foie avecles  lésions cellulaires de la NASH  qui n'étaient observées que chez les malades alcooliques. Ainsi, 3 à 11% des enfants seraient concernés dans les pays occidentaux. Or, la NASH est susceptible d’évoluer vers la cirrhose et le cancer du foie, ce qui en fait la gravité. La lente évolution jusqu’au stade de cirrhose (20 à 30 ans) est totalement silencieuse. Le diagnostic précoce est donc très difficile car, à ce stade, examen clinique, bilan biologique usuel et échographie hépatique sont souvent peu altérés. Certains marqueurs peuvent alerter : bloc bg à l’électrophorèse des protéines (spécifique mais peu fréquent) ou TP < 80 %. La cirrhose est donc découverte à l’occasion d’une complication (ascite, ictère, hémorragie digestive) dans plus de...

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…