Les gynécologues-obstétriciens dénoncent la médecine "parapluie" de l’ANSM | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Les gynécologues-obstétriciens dénoncent la médecine "parapluie" de l’ANSM

Le Collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF) critique la mise en garde de l’ANSM sur l'usage du misoprostol pour déclencher des accouchements, jugeant que cet avis "enfonce des portes ouvertes" et relève d'un usage abusif du principe de précaution. "Le syndrome du sang contaminé atteint les politiques et leur fait brandir à tout bout de champ le trop fameux principe de précaution", le Collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF) réagit fort à la mise en garde de l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…