Surveillance active sans chirurgie en cas de micro-carcinome papillaire : une attitude tout à fait défendable | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Surveillance active sans chirurgie en cas de micro-carcinome papillaire : une attitude tout à fait défendable

Sur les 30 dernières années, l’incidence du cancer de la thyroïde a augmenté de manière importante mais cette augmentation est essentiellement attribuée aux micro-carcinomes papillaires (< 1 cm). Malgré cette augmentation importante, l’incidence de la mortalité du cancer thyroïdien papillaire est restée stable. Cette augmentation de l’incidence est probablement en rapport avec l’utilisation très large de l’échographie thyroïdienne et de la cytoponction thyroïdienne qui ont permis de détecter des cancers de la thyroïde infracliniques qui n’ont pas de conséquence sur la survie du patient. Ceci a donc conduit un certain...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…