Libération d’insuline sous contrôle électronique par des cellules humaines génétiquement modifiées et implantées sous la peau | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Libération d’insuline sous contrôle électronique par des cellules humaines génétiquement modifiées et implantées sous la peau

Une solution pour contrôler de manière précise la quantité d’insuline administrée chez un patient diabétique de type 1 pourrait provenir de cellules pancréatiques β transformées et encapsulées permettant une administration systémique en réponse à des stimulations chimiques ou physiques. Une équipe suisse, française et chinoise s’est servie de la physiologie de la cellule β pour concevoir un système de production d’insuline par une lignée cellulaire. Physiologiquement, la libération d’insuline par les cellules β du pancréas, en réponse au glucose, débute par la captation et le métabolisme du glucose dans la...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…