Cardiologie : les événements incontournables de l’année 2017 | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Cardiologie : les événements incontournables de l’année 2017

Voici les événements de 2017 en cardiologie à retenir pour votre pratique.

Dans l’insuffisance mitrale, la chirurgie conventionnelle est concurrencée par la chirurgie mini-invasive vidéo-assistée, avec une minithoracotomie droite. Cette technique assure un retour plus rapide à la reprise d’activité. D’après les communications de M. Vola (Saint-Priest-en-Jarez, 42), P. Guérin (Nantes), E. Brochet (Paris), J.-F. Obadia (Lyon) aux 27es Journées européennes de la SFC (11-14 janvier 2017, Paris).

Les cardiopathies valvulaires seraient beaucoup plus fréquentes que ne le suggéraient jusqu’à présent les estimations. Les résultats d’une étude de l’université d’Oxford conduite sur 2 500 personnes âgées de 65 ans et plus montrent qu’une valvulopathie nouvellement identifiée (principalement de forme légère) a été détectée chez 51 % des participants. d’Arcy JL, Coffey S, Loudon MA, et al. European Heart Journal 2016;37:3515-22.

La santé cardiovasculaire des jeunes en danger. En France, en quarante ans, les jeunes (9-16 ans) ont perdu 25 % de leur capacité physique, alerte la Fédération française de cardiologie.

Des recommandations nutritionnelles bousculées par l’étude Pure. Entreprise sur plus de 135 000 patients, cette étude conclut que la mortalité est abaissée par des apports faibles en glucides et élevés en lipides, des données qui vont à l’encontre des recommandations habituelles de limiter les lipides à moins de 30 % des apports énergétiques et les graisses saturées à moins de 10 %. Dehghan M, et al. Lancet 2017 Aug 28. pii: S0140-6736(17) 32252-3.

La prise en charge de l’hyper-aldostéronisme primaire a fait l’objet d’un consensus de la Société française d’endocrinologie, de la Sfhta et de l’Association francophone de chirurgie endocrinienne (Afce) après réunion de 27 experts francophones. Annales d’endocrinologie, 2016. Texte téléchargeable sur le site de la SFE, www.sfendocrino.org

De nouvelles recommandations de prise en charge de l’hypertension artérielle (HTA) ont été élaborées par l’ American College of Cardiology (ACC) et l’ American Heart Association (AHA). La principale modification est l’effacement de la préhyper- tension, définie par une pression artérielle comprise entre 120 et 139 mmHg pour la systolique (PAS) et supérieure à 80 pour la diastolique (PAD) au profit de deux stades : le stade de « pression artérielle élevée » (PAS entre 120 et 129, PAD inférieure à 80) et le stade 1 de l’HTA (PA entre 130 et 139 ou 80 et 89). Hypertension, 13 novembre 2017.

Les recommandations sur les dyslipidémies, qui dataient de 2005, ont été actualisées par la Haute Autorité de santé (HAS), qui a publié le 30 mars 2017 trois fiches mémos. Priorité est donnée à l’évaluation du risque cardio- vasculaire et aux mesures hygiéno-diététiques. Les statines ne doivent être prescrites en première intention qu’en cas de risque cardiovasculaire élevé ou très élevé. www.has-sante.fr

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…