Haut risque vasculaire après pose de prothèse de hanche ou de genou | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Haut risque vasculaire après pose de prothèse de hanche ou de genou

Dans les 2 à 4 semaines suivant la pose d’une prothèse de hanche ou de genou, le risque d’accident vasculaire cérébral ou d’infarctus du myocarde est fortement augmenté comme en témoignent les résultats de deux études publiées par la même équipe, du Pr F de Vries (hôpital universitaire d’Utrecht, Pays-Bas). La première étude (1) a été publiée en septembre dernier dans Archives of Internal Médicine. Les auteurs ont voulu estimer précisément le risque d’infarctus du myocarde (IDM) après pose d’une prothèse de hanche ou de genou en comparant 95.227 patients...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…