Allergie alimentaire : un PAI plus informatif | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Allergie alimentaire : un PAI plus informatif

Une prochaine version du projet d’accueil individualisé (PAI) en milieu scolaire est en préparation. Il devrait mieux préciser les attitudes à adopter en cas d’anaphylaxie alimentaire.

Un nouveau PAI devrait être mis en place très prochainement, et remplacer le précédent qui s’appuyait sur une circulaire datant de 2003. "Son rôle est important dans les allergies alimentaires, lesquelles concernent 6 à 8 % des enfants, et sont le premier facteur d’anaphylaxie, en particulier chez les plus jeunes", a rappelé le Dr Guillaume Pouessel, pédiatre au centre hospitalier de Roubaix. Il faut encore abaisser la mortalité, même si le nombre de décès par anaphylaxie est relativement faible chez l’enfant (18 décès, en médiane chez des jeunes de 15 ans, répertoriés entre 2002 et 2018 par le réseau d’allergovigilance et le service CépiDc de l’Inserm, dont 4 en milieu scolaire, sur 1960 cas d’anaphylaxie alimentaire). Actuellement, "l’allergie alimentaire est le 2e motif de demande de PAI (après l’asthme) et 50 000 PAI sont mis en place chaque année pour ce motif, dont la moitié par des médecins généralistes", a indiqué le Dr Pouessel.

8 à 20 % des anaphylaxies de l’enfant semblent survenir en milieu scolaire, le plus souvent à la cantine. La difficulté pour les prévenir est que, comme l’a mis en évidence une enquête conduite sur 105 cas, "près de la moitié des enfants n’étaient pas connus comme allergiques".  "A la différence de ce qui se passe aux États-Unis où les allergies à l’arachide prédominent, ce qui permet de créer des écoles sans arachide, les allergènes responsables sont de plus extrêmement divers en France : lait de vache, et de plus en plus de chèvre et de brebis, fruits à coques, lupin, quinoa…."

Le nouveau PAI devrait s’appliquer au milieu scolaire, mais aussi périscolaire, et proposer une seule conduite à tenir nationale en cas d’allergie alimentaire, alors "que les attitudes adoptées étaient auparavant très différentes selon les établissements". Ce qui va clarifier les informations délivrées. Le personnel scolaire et périscolaire (de cantine notamment) devrait, par ailleurs, être mieux formé.

Ce PAI comportera une fiche d’information détaillant les signes d’anaphylaxie (sifflements, toux, vomissements…) et les gestes à adopter alors...

Sources : 
D’après la communication du Dr Guillaume Pouessel lors du Congrès de la Société française de pédiatrie (Paris, 19-21 juin 2019).
1 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…