Vaccin d’AstraZeneca/Oxford : une efficacité de 90 et 62%, selon le schéma posologique utilisé

23/11/2020 Par Marielle Ammouche
Infectiologie
Une analyse intermédiaire de l’essai conduit au Brésil et au Royaume-Uni par AstraZeneca et l’Université d’Oxford avec le candidat vaccin AZ 1222 révèle une efficacité moyenne de 70% par rapport au placebo. Ces premiers résultats montrent que le critère principal d’évaluation a été atteint sans qu’aucune hospitalisation ou cas grave de l’infection n'ait été signalé chez les participants recevant le vaccin, rapporte le laboratoire.

Ce candidat vaccin utilise la technologie classique du vecteur viral, en l’occurrence, un adénovirus. Cette première étape a été rendue publique alors que 131 cas de Covid-19 ont été recensés. Deux schémas posologiques ont été testés. Dans un premier groupe (2741 personnes), une demi-dose de vaccin a été suivie à 1 mois par une 2ème dose complète. Dans le 2ème schéma (8895 sujets), 2 doses complètes ont été administrées à un mois d’intervalle. L’efficacité a été mesurée 14 jours ou plus après avoir reçu deux doses du vaccin. Le premier schéma a montré une efficacité de 90%, et le 2ème de 62%. Pour l’ensemble, l’efficacité moyenne a été calculée à 70%. Tous les résultats étaient statistiquement significatifs (p <= 0,0001). Pour le Pr Andrew Pollard, principal auteur de cet essai, "ces résultats montrent que nous disposons d'un vaccin efficace qui permettra de sauver de nombreuses vies. Nous avons constaté avec enthousiasme que l'un de nos schémas de dosage pourrait être efficace à environ 90 % et que si ce schéma de dosage est utilisé, davantage de personnes pourraient être vaccinées grâce à un approvisionnement en vaccins anticipé". Pascal Soriot, directeur général, ajoute : "La simplicité de la chaîne d'approvisionnement du vaccin et notre engagement sans profit pour garantir un accès large et équitable signifient que le vaccin sera abordable et disponible dans le monde entier, et qu'il fournira des centaines de millions de doses dès son approbation." D’autres essais cliniques avec ce vaccin sont toujours en cours aux États-Unis, au Japon, en Russie, en Afrique du Sud, au Kenya et en Amérique latine, et des essais sont prévus dans d'autres pays européens et asiatiques. Au total, la société prévoit que son programme d’essais comprendra jusqu'à 60 000 participants dans le monde. Elle espère pouvoir atteindre une production de 3 milliards de doses de vaccin en 2021. Le vaccin peut être conservé, transporté et manipulé dans des conditions réfrigérées normales (2-8 degrés).

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Jean-Marc Juvanon

Jean-Marc Juvanon

Non

Il est évident que le "consentement à l'impôt", en l'occurrence les cotisations sociales obligatoires, va etre remis en cause. En ... Lire plus

0 commentaire





 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17