Résistance bactérienne : une diversification des solutions antibiotiques

24/11/2020 Par Corinne Tutin
Pédiatrie

De nombreux antibiotiques sont aujourd’hui disponibles pour traiter les résistances des bactéries Gram+ et Gram- associées aux infections pédiatriques. Leur utilisation est cependant souvent complexe, comme l’ont rappelé des experts réunis lors du congrès de la Société française de pédiatrie (2 au 4 novembre). Problème majeur, la résistance antibiotique est aujourd’hui favorisée par la surprescription d’antibiotiques, chez l’homme et l’animal. D’où la nécessité d’être vigilant, a souligné le Pr Robert Cohen (Centre hospitalier intercommunal de Créteil). Elle concerne de nombreuses espèces bactériennes et peut impliquer, pour la même souche, différents mécanismes : système d’efflux, imperméabilité, sécrétion de bêta-lactamases à spectre élargi (BLSE), de carbapénémases. Pour agir efficacement, il est important de disposer à l’hôpital de référents antibiotiques, de faire appel à des infectiologues et des bactériologistes, de demander des tests phénotypiques et génotypiques pour identifier les mécanismes de résistance, a appuyé le Pr Cohen. La morbidité et la mortalité liées à ces résistances antibiotiques se voient plus fréquemment en Europe du Sud que du Nord, avec un impact net chez les enfants de moins d’1 an, en particulier chez les nouveau-nés. Parmi les Gram+, certains germes comme les entérocoques et les staphylocoques dorés méticilline-résistants posent question. Mais, au-delà de la vancomycine-teicoplanine et du linézolide, toute une série de nouveaux antibiotiques déjà commercialisés (ceftaroline, ceftobiprole, daptomycine, dalbavancine, oritavancine) apportent une solution thérapeutique pour surmonter les résistances, a indiqué le Pr Cohen.   Des difficultés posées par les entérobactéries BLSE Le problème est en revanche plus complexe à résoudre pour les germes Gram-, en particulier s’agissant des entérobactéries BLSE, même si le portage s’est stabilisé en France depuis le remplacement de la prescription des céphalosporines par l’amoxicilline. Le gold standard dans les infections sévères à entérobactéries BSLE était jusque peu représenté par les pénèmes. Mais, l’utilisation de ces antibiotiques a favorisé l’émergence de souches productrices de carbapénémases. Deux antibiotiques associant céphalosporine de 3e génération et inhibiteur de bêta-lactamase : le Zavicefta (ceftazidime-avibactam, Pfizer) et le Zerbaxa (ceftolozane-tazobactam, MSD) peuvent aujourd’hui être utilisés dans les cas difficiles. Chacun d’entre eux a néanmoins ses faiblesses. Le premier, Zavicefta, a une bonne activité sur les bactéries BLSE et dans des résistances impliquant certaines carbapénémases (de type KPC, OXA-48) mais est peu actif sur les germes anaérobies et en cas de sécrétion de métallo-carbapénémase. Le second, Zerbaxa, est particulièrement actif sur Pseudomonas aeruginosa mais l’est peu sur les anaérobies et est inefficace en cas de carbapénémase. D’autres associations comportant un inhibiteur de bêta-lactamase (ceftaroline/avibactam, aztréonam/avibactam, céfépime/zidébactam) ou une céphalosporine sidérophore, le céfidérocol, peuvent aussi permettre de traiter certaines de ces infections sévères à bactéries Gram-. Mais, a souligné le Pr Cohen, il ne faudra les administrer qu’en cas de connaissance de germe, car si celui-ci reste sensible à des antibiotiques plus classiques comme les pénèmes, cette dernière classe d’antibiotiques sera plus efficace. A signaler l’arrivée d’un nouvel aminoside, la plazomycine, moins néphrotoxique que la colimycine et actif sur 90 % des entérobactéries mais non sur Acinetobacter.

Vignette
Vignette

Médecins, faut-il signer l'accord conventionnel proposé par la Cnam?

Lilia Boyeldieu

Lilia Boyeldieu

Non

Convention inacceptable sur le plan déontologique avec financiarisation des décisions médicales. Dégradation de la qualité des soi... Lire plus

0 commentaire
5 débatteurs en ligne5 en ligne





La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Jumelles et médecins généralistes : "L'idée, c'était d'avancer ensemble"
15/04/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
1
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
2
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17