Lithiases : quel lien avec la vitamine D ?

05/12/2022 Par Sylvie Coito
Urologie
Certaines études suggèrent un lien possible entre calcitriol et lithiases. La calciurie doit être surveillée en cas de supplémentation en vitamine D chez des patients lithiasiques. Un sujet abordé lors du récent congrès français d’urologie (CFU ; Paris, 16-19 novembre 2022).

  La vitamine D favoriserait-elle la survenue de lithiases calciques ? C’est à cette question difficile qu’a tenté de répondre la Pre Sandrine Lemoine, néphrologue, dans le service de néphrologie et d’exploration fonctionnelle rénale, de l’hôpital Edouard Herriot, Lyon.  La vitamine D est retrouvée sous 2 formes, une forme inactive, la 1-25 hydroxy Vitamine D (25-OH Vit D) et la forme active, la 1-25 hydroxy Vitamine D (1-25 OH Vit D ou calcitriol). Le calcitriol joue un rôle majeur dans l’absorption du calcium au niveau rénal ; dès lors, il est légitime de se demander si la vitamine D joue un rôle dans la genèse des calculs. Pour la Pre Lemoine, ce n’est pas aussi simple. Il ressort de la revue de la littérature que le taux de calcitriol est significativement plus élevé chez les patients qui font des calculs mais il n’y a pas de différence en fonction de la présence ou non d’une hypercalciurie. De plus, il n’y a pas de lien entre la 25-OH vit D et la présence ou non de calculs, mais la 25-OH vit D est plus élevée chez les patients hypercalciuriques avec calculs urinaires, comparés aux patients contrôles et patients avec calculs sans hypercalciurie. La Pre Lemoine reste cependant prudente : « le calcitriol semble plus élevé chez les patients lithiasiques mais ce n’est pas parce qu’il y a une association qu’il y a un lien de causalité ». La néphrologue rappelle que la courbe de survie selon le taux de vitamine D est en U, la mortalité est augmentée lorsque les taux de vitamine D sont très bas ou très élevés. On parle de carence lorsque le taux de 25-OH Vit D est < 10-12 ng/ml (25 nmol/L), la concentration optimale étant de 30 ng/mL (75 nmol/L).  Des études animales ont montré qu’une supplémentation en vitamine D et calcium augmentent l’apparition de calcifications. Chez l’homme, ce n’est pas tranché et les résultats sont contradictoires : certaines études allant dans le sens de l’absence d’augmentation de risque de calcul, tandis que d’autres rapportent un risque légèrement augmenté. On observe bien une augmentation de la concentration des taux de 25-OH Vit D mais la moyenne du taux de calciurie reste inchangée. La Pre Lemoine note qu’il est intéressant de regarder les taux de 25-OH Vit D patient par patient car les résultats peuvent être très différents avec des augmentations importantes de leur calciurie pour certain. Les variations sont patients dépendant. Pour la Pre Lemoine, « la supplémentation en vitamine D est nécessaire chez les patients avec lithiase carencé. L’apport doit être raisonné, et le taux de 25 OH Vit D doit être dosé pour s’assurer qu’il est dans les normes ; et il est recommandé de surveiller leur calciurie ».  Enfin, elle met en garde sur les compléments alimentaires riches en vitamine D.

Vignette
Vignette

Médecins, faut-il signer l'accord conventionnel proposé par la Cnam?

Thierry Lemoine

Thierry Lemoine

Oui

Il ne faut pas rêver: la très grande majorité des médecins secteur 1 ne se déconventionnera pas ( pour les secteurs 2, la questio... Lire plus

0 commentaire





La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Jumelles et médecins généralistes : "L'idée, c'était d'avancer ensemble"
15/04/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
1
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
1
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17