Vitiligo | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-
FMC : Les 10 points clés

Vitiligo

Une association à d’autres pathologies inflammatoires doit être recherchée.

1.

Le vitiligo est une hypopigmentation parcellaire bien limitée de la peau ou des muqueuses, secondaire à une perte de mélanocytes. Sa prévalence est de 0,5 % dans le monde, avec une fréquence identique chez les hommes et les femmes. Dans près de 70 % des cas, les premières manifestations sont objectivées chez les patients ayant moins de 30 ans.

Référence

- Seneschal J, Taïeb A. Vitiligo, où en est le traitement ? La Revue du Praticien MG 2016;30(961):370-1.
- Habif T. Maladies cutanées. Diagnostic et traitement. France. Éd. Elsevier 2008.
- Saurat JH, et al. Dermatologie et infections sexuellement transmissibles. Éd. Elsevier-Masson 2017.
- Fitzpatrick TB. Atlas en couleurs de dermatologie clinique. Éd. Flammarion Médecine-Sciences 2007.
- Bolognia JL. Dermatologie : l’essentiel. Éd. Elsevier Masson 2018.

Le Dr Pierre Francès déclare n’avoir aucun lien d’intérêts concernant les données présentées dans cet article.

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…