Pelade | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-
FMC : Les 10 points clés

Pelade

L’évolution de la pelade reste imprévisible, avec 60 % de régression pour les formes peu étendues.

2.

L’origine de la pelade est multifactorielle. Ainsi un terrain génétique est souvent retrouvé (forme familiale, et réaction immunitaire dirigée contre les lymphocytes de classe II). On peut également noter une défaillance du système d’histocompatibilité du fait d’une intervention délétère des lymphocytes CD8+. Un facteur psychique est également souvent mis en avant, lequel interviendrait sur le système immunitaire du patient.

Référence

1. Saurat JH, et al. Dermatologie et infections sexuellement transmissibles. Éd. Elsevier Masson 2017.
2. Assouly P. Pelade. Rev Prat 2017;67:533-7.
3. Habif T. Maladies cutanées. Diagnostic et traitement. France. Éd. Elsevier 2012.
4. Spano F, Donovan JC. La pelade par plaques. Le médecin de famille canadien 2015;61.

Les auteurs déclarent n’avoir aucun lien d’intérêts concernant les données de cet article.

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…