Examen

"Preuves de fraude massive" : des étudiants en Pass obligés de repasser une épreuve

Les étudiants en Pass à la faculté de médecine Lille vont devoir repasser une épreuve de biostatistiques, qui compte dans le classement leur permettant d'entrer en études de santé. L'organisation de cet examen, mardi 14 mai, a été perturbée, poussant l'université à la reprogrammer. Une décision jugée 'injuste" par un certain nombre d'étudiants.

22/05/2024 Par Chloé Subileau
PASS/LAS
Examen

Les étudiants en première année de la faculté de médecine de Lille ont reçu, vendredi 17 mai, le même message dans leur boite mail. La direction de l'université y annonce que l'épreuve de biostatistiques, qu'ils ont passée quelques jours plus tôt, est annulée en raison de "perturbations" et remplacée par une nouvelle organisée le 1er juin prochain. Une décision qui n'a pas manqué de faire réagir ces étudiants en Pass*. Estimant la reprogrammation de cette épreuve "injuste", ces derniers ont même lancé une pétition qui réunit déjà plus de 8 300 signatures.

"Il est injuste de devoir rattraper une épreuve qui a la capacité de démarquer les étudiants dont le travail a été continu durant toute l'année", écrivent ces élèves de Pass, qui espèrent poursuivre leurs études en santé. Mais "il nous semble [aussi] injuste de faire patienter les élèves durant 1h en les forçant à rester debout dans des conditions particulièrement stressantes – d'où certains malaises – en passant l'un des concours les plus compliqués de France", ajoutent-ils.

L'épreuve de biostatistiques, à laquelle ces étudiants ont participé mardi 14 mai, s'est en effet déroulée de manière perturbée. Selon des témoignages, recueillis par La Voix du Nord, les organisateurs de l'examen ont remarqué qu'une feuille manquait lors de la distribution des copies. Les étudiants, qui étaient plus de 1 000 réunis dans le même espace, ont alors été contraints d'attendre debout pendant une heure, le temps que les feuilles manquantes soient imprimées.

"C'est vraiment cruel"

Un stress supplémentaire qui a engendré des malaises chez certains. Tandis que d'autres ont profité de cette attente pour jeter un coup d'œil aux feuilles d'examen déposées devant eux, notent nos confrères.

Malgré ces perturbations, les étudiants ont pu plancher sur l'épreuve. Avant que la faculté leur annonce, trois jours plus tard, que cet examen sera finalement reporté en raison d'un manque d'équité. Selon le doyen de la faculté de médecine, interrogé par La Voix du Nord, "des preuves de fraude massive" justifient cette décision. "La consigne [de ne pas retourner la copie durant l’attente] n’a pas été suivie par tout le monde. Et même quand l’ordre a été rétabli, des étudiants ont chuchoté entre eux", explique le Pr Dominique Lacroix.

Une justification insuffisante pour certains étudiants. "Ce report est fait dans le but d’être juste, par rapport aux personnes [qui] ont fait des malaises par exemple. Sauf qu'on a tous été égaux face à ce dysfonctionnement, donc l'épreuve était juste en soi. Le report est donc injuste car les élèves qui ont moins bien travaillé auront deux semaines de plus pour réviser", estime une étudiante, citée par France 3 Régions. Celle qui, après de longues semaines de travail, pensait être en vacances va devoir se replonger dans les révisions : "C'est vraiment cruel."

*Parcours d'accès santé spécifique.

[avec La Voix du Nord et France 3 Régions]

 
Vignette
Vignette

G à 30 euros : médecins, allez-vous anticiper l'augmentation tarifaire ?

Avocat  Du Diable

Avocat Du Diable

Non

Même si cette augmentation est justifiée , sur le plan fiscal c'est un massacre = pas d'abattement sur les charges sociales . Vous... Lire plus

1 commentaire
2 débatteurs en ligne2 en ligne
Photo de profil de Bertrand De Cagny
451 points
Débatteur Renommé
Réanimation médicale
il y a 25 jours
suspicion de tentative de fraude, peut-être... Mais incompétence totale des organisateurs de l'épreuve, certainement ! Des têtes vont tomber !...Lire plus

La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17