Sans issu.

"Que cette convention soit signée ou non, la médecine libérale ne s'en sortira pas"

Le collectif Médecins pour demain qui a pu assister aux négociations conventionnelles avec l'Assurance maladie sous le statut d'observateur déplore, ce jeudi 23 mai, l'absence de choc d'attractivité dans le projet définitif d'accord. 

23/05/2024 Par Louise Claereboudt
Assurance maladie / Mutuelles
Sans issu.

Alea jacta est. Les dés sont jetés. Après six mois d'intenses négociations, parfois tendues, les six syndicats représentatifs des médecins libéraux ont enfin reçu le projet d'accord conventionnel de la Caisse nationale de l'Assurance maladie (Cnam). Celle-ci leur a donné jusqu'au mardi 28 mai pour se positionner sur ce texte qui vaudra convention pour les cinq prochaines années. 

Présent lors des échanges, le collectif Médecins pour demain a pris acte de ce projet d'accord soumis à signature. Et l'heure ne semble guère aux réjouissances. "Nous ne pouvons nous satisfaire d'une convention qui n'apportera aucune attractivité à la profession, qui ne propose qu'une simple majoration valant rattrapage de l'inflation à ce jour, et qui sera pourtant valable pour les cinq prochaines années !", regrette-t-il dans un communiqué, diffusé ce jeudi 23 mai. 

"Que cette convention soit signée ou non, la médecine libérale en grande souffrance ne s'en sortira pas", présage le collectif qui s'est constitué en août 2022 sur Facebook. "L'Etat n'a pas souhaité octroyer un financement adapté aux besoins de santé actuels, qui aurait pourtant permis une plus grande marge de manœuvre pour ces négociations avec la Cnam."

Dans ce contexte, "la fuite des médecins va se poursuivre", assure MPD qui cite : déconventionnements, déplaquages, reconversions, expatriations… L'avenir que dépeint le collectif est bien sombre. "C'est bel et bien la population qui, laissée pour compte, subira l'inconséquence de nos dirigeants", déplore l'organisation, présidée par la Dre Mélanie Rica-Henry.  

 
Vignette
Vignette

G à 30 euros : médecins, allez-vous anticiper l'augmentation tarifaire ?

Thomas Grenier

Thomas Grenier

Oui

25 euros de 2017 = 30 euros en 2024. Juste un rattrapage de l’inflation après des années de paupérisation. Rien de prévu pour les ... Lire plus

4 commentaires
1 débatteur en ligne1 en ligne
Photo de profil de Olivier Perrin
1,1 k points
Débatteur Passionné
Médecine générale
il y a 1 mois
Notre salut réside dans un mouvement massif et coordonné de déconventionnement : c ‘est la seule façon pour remettre tout à plat dans l’éventualité d’une nouvelle convention plus respectueuse de notre...Lire plus
Photo de profil de Romain L
12,8 k points
Débatteur Passionné
Médecins (CNOM)
il y a 1 mois
Si je devrais me risquer à une prédiction, je dirais que la situation continuera à se dégrader jusqu'à ce que nous soyons progressivement remplacés par l'IA. Et je suis très sérieux....Lire plus

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17