Ehpad : Les visites de personnes extérieures suspendues

10/03/2020 Par Sandy Bonin
Santé publique
Le Gouvernement vient de renforcer les mesures de protection des personnes âgées en interdisant les visites de personnes extérieures dans les Ehpad et les unités de soins de longues durées (USLD). Par ailleurs, des fiches pratiques, centrées sur la prévention, "pour empêcher la propagation du coronavirus dans les maisons de retraite" ont été publiées.
 

Le Gouvernement indique que des exceptions pourront être décidées pour des cas déterminés par le directeur d’établissement, sur la base des préconisations locales délivrées par l’agence régionale de santé et la préfecture. Dans ce cadre, toutes les mesures seront prises au sein des établissements pour que les proches des personnes âgées concernées puissent être informées très étroitement de l’évolution de la situation et puissent maintenir un lien étroit avec elles, par tout autre moyen que les visites. Par ailleurs, des  fiches pratiques, ont été publiées par le Gouvernement. Elles suggèrent d’identifier un référent Covid-19 au sein de chaque établissement ou service, qui sera notamment chargé de garantir le respect des mesures d’hygiène et d’assurer le lien avec l’ARS, afin de coordonner les mesures de gestion. Il est fortement recommandé que les mineurs ne soient pas autorisés à rendre visite aux seniors dans les établissements, car "il existe une grosse suspicion que les enfants soient porteurs asymptomatiques" du virus, selon Florence Arnaiz-Maumé, déléguée générale du Synerpa (regroupant les principaux acteurs privés des Ehpad). Les visiteurs revenant de zones à risque et ne présentant pas de symptômes pourraient venir rendre visite à leurs aînés, mais seulement avec un masque.

Enfin, si l'établissement est situé dans un "cluster", toute visite doit être interdite, sauf cas de force majeure, notamment si la personne est mourante. "Dans ce cas, on permettra bien sûr à la famille d'accompagner son parent jusqu'au bout, avec toutes les protections nécessaires", a indiqué la déléguée générale du Synerpa. Le port d’un masque chirurgical est réservé aux personnes malades possibles ou confirmées et aux personnes "contacts" à risque modéré/élevé. Les professionnels de santé devront également porter un masque lors de soins de proximité avec un malade possible ou confirmé. L’utilisation de masques FFP2 n’est souhaitable que pour les personnels soignants qui réalisent des gestes médicaux invasifs ou des manœuvres au niveau de la sphère respiratoire.   Retrouvez notre direct sur l'épidémie de coronavirus ici   [Avec AFP]

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Michel Lemariey-Barraud

Michel Lemariey-Barraud

Non

La vraie question est de savoir si on veut assurer correctement les usagers, ou asservir durablement les médecins. La CNAM, organi... Lire plus

0 commentaire
4 débatteurs en ligne4 en ligne





 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17