Valletoux

Des arrêts maladie courts sans passer par la case médecin ? Valletoux veut rouvrir le sujet

La piste d'une auto-déclaration par les salariés des arrêts de travail de "très courte durée", écartée l'an dernier, est à nouveau envisagée par le Gouvernement suite au rapport de la Cour des comptes sur les soins de premier recours. "C'est une mesure qui permettrait de libérer du temps médical", a reconnu le ministre délégué à la Santé, qui veut en discuter avec les employeurs.

15/05/2024 Par Aveline Marques
Arrêt de travail
Valletoux

"En Grande-Bretagne ou au Québec, les certificats d’arrêts de travail de très courte durée ne sont plus justifiés par les médecins mais par une simple déclaration du patient", a souligné la Cour des comptes dans son rapport sur l'organisation territoriale des soins de premier recours, rendu public lundi 13 mai. Ces demandes d'arrêts pour des motifs "souvent peu graves" mettent en "porte-à-faux" les médecins "au regard de leurs obligations déontologiques" car ils "sont peu vérifiables (…) à titre rétroactif", relève ainsi la Cour des comptes. Surtout, d'après une étude sur les motifs de consultation des généralistes menée par la CPTS de l'Erdre, citée par la juridiction financière, la mesure permettrait d'économiser 2.6 consultations par semaine et par médecin.

Interrogé sur le sujet dans la matinale de TF1, mardi 14 mai, le ministre délégué chargé de la Santé Frédéric Valletoux a affirmé vouloir "ouvrir" le "sujet" "avec les employeurs". "Parce que c'est avec eux qu'il faut en discuter, il ne faut tordre le bras à personne dans cette affaire." "Cette mesure permettrait de libérer du temps médical – ça c'est l'avantage", a reconnu le ministre, assurant envisager toute piste en ce sens afin que les médecins puissent se recentrer sur "les prises en charges plus lourdes". "La question c'est effectivement de voir son encadrement et veiller à ce que ce ne soit pas évidemment une nouvelle filière d'abus", a toutefois souligné Frédéric Valletoux.

"La suppression des certificats médicaux, pour ces arrêts de travail de très courte durée, suppose que d’autres mécanismes de régulation soient adoptés dans les entreprises ou leurs branches, voire au niveau national, avec par exemple l’établissement d’une durée de carence d’ordre public qui généraliserait une période minimale d’un ou deux jours réputés non indemnisables", a évoqué la Cour des comptes.

Déjà envisagée l'an dernier, la piste d'un arrêt maladie de moins de 3 jours qui ne nécessiterait pas le blanc-seing du médecin avait été écartée par le Gouvernement, devant l'opposition du patronat. Et le Medef a déjà fait savoir qu'il s'y opposerait de nouveau. "Nous n'y sommes pas favorables", a indiqué l'organisation patronale à l'AFP, soulignant qu'un arrêt maladie "doit rester fondé sur une justification médicale" et que "c'est une mauvaise réponse à la question du manque de médecins".

La Confédération des PME se montre plus ouverte à l'instauration de cette mesure, mais non "sans garde-fous" : trois jours de carence non indemnisables, un plafond annuel de sept jours, ne pas permettre l'acquisition de jours de congés payés sur ces périodes d'arrêt. En outre, la mesure devra être transitoire, le temps que la pénurie de médecins en France soit résorbée.

Côté syndicats de salariés, en revanche, l'auto-déclaration des arrêts courts est unanimement… rejetée. La CFDT et FO redoutent un allongement du délai de carence et la CGT craint que certains salariés ne sous-estiment leur état de santé. "Cela va accroître la suspicion" contre les salariés en arrêt maladie, relève encore Cyril Chabanier, le président de la CFTC.

 
Vignette
Vignette

G à 30 euros : médecins, allez-vous anticiper l'augmentation tarifaire ?

Avocat  Du Diable

Avocat Du Diable

Non

Même si cette augmentation est justifiée , sur le plan fiscal c'est un massacre = pas d'abattement sur les charges sociales . Vous... Lire plus

5 commentaires
1 débatteur en ligne1 en ligne
Photo de profil de Christiane Kouji
3,6 k points
Débatteur Passionné
Médecins (CNOM)
il y a 27 jours
Vous m'étonnez que les salariés soient contre, ils ne seront pas payés alors que l'arrêt de travail classique leur permet d'être payés, d'où leur demande " classique" d'un arrêt dépassant assez large...Lire plus
Photo de profil de Romain L
12,8 k points
Débatteur Passionné
Médecins (CNOM)
il y a 1 mois
C'est l'une des rares bonnes idées qu'il aura eues. Cependant je compte sur lui pour l'appliquer de la pire des manières....Lire plus
Photo de profil de Fabien Bray
5,2 k points
Débatteur Passionné
Médecins (CNOM)
il y a 1 mois
C'est son propre camp qui l'a rejeté l'an dernier, et il faisait parti de ceux qui ont dit non....Lire plus

La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17