Concurrence déloyale, détournement de patients... Les infirmières dénoncent les pratiques de pharmaciens | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Concurrence déloyale, détournement de patients... Les infirmières dénoncent les pratiques de pharmaciens

Dans un communiqué diffusé le 17 décembre, Convergence Infirmière rapporte des dérives dans les pratiques de certains pharmaciens, constatées sur le terrain par les IDEL. Refus de délivrance de doses, détournement de patientèle, concurrence… Le syndicat annonce saisir le ministre de la Santé pour mettre fin aux coups de bâton entre professionnels libéraux.

Fin novembre, l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine suggérait au Gouvernement d’autoriser les pharmaciens à vacciner à domicile – ou en Ehpad – contre le Covid-19, lorsqu’aucune solution alternative n’existe. Une demande qui avait aussitôt fait monter au créneau les infirmières libérales, qui se sont aussitôt interrogées sur "les motivations profondes" de l’Uspo. "Les expertes du domicile, ce sont les infirmières !" martelait alors Convergence Infirmière.

L’organisation infirmière a dans la foulée décidé de sonder les IDEL afin de faire remonter les pratiques des pharmaciens sur le terrain. Un questionnaire a donc été envoyé à l’ensemble des infirmières libérales. Dans un communiqué diffusé le 17 décembre, Convergence Infirmière rapporte les résultats de sa consultation. Selon elle, plus de 20% des IDEL ayant répondu ont eu connaissance de pharmaciens ayant déjà vacciné à domicile.

Elle dénonce par ailleurs des pratiques abusives : près de 60% des infirmières libérales ayant répondu ont constaté des détournements de patientèle, près de 65% dénoncent une concurrence déloyale. Les refus de délivrance de doses de vaccin contre le Covid-19 sont également "légion", signale le syndicat, qui note que "ces dérivés sont totalement inadmissibles et ne doivent pas avoir lieu entre professionnels de santé".

"Non seulement les infirmières et les infirmiers libéraux sont foulés au pied mais l’intérêt des patients est complètement nié au profit d’intérêts purement mercantiles", lance-t-il.

Pour mettre fin à ces pratiques, l’organisation indique qu’elle va saisir le ministre de la Santé, qu’elle accuse d’avoir "nourri" ce "rapport de force" entre professionnels libéraux. Elle réclame de fait la mise en place de mesures, comme l’approvisionnement en doses directement dans les centres de vaccination et auprès des grossistes répartiteurs, et appelle à plus de respect envers la profession.

7 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

Aujourd'hui dans l'actu

Gestion du cabinet

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…