Numerus clausus, coercition à l'installation… La réponse de Cash Investigation aux médecins en colère  | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Numerus clausus, coercition à l'installation… La réponse de Cash Investigation aux médecins en colère 

Quelques jours après la diffusion de leur émission sur les déserts médicaux, qui a provoqué la grogne des praticiens et de leurs syndicats – accusés de bloquer les avancées en matière d’accès aux soins -, les journalistes de Cash Investigation ont répondu à certaines critiques. Leurs réponses sauront-elles vous convaincre ?  
 

Tout au long du week-end, les réactions au dernier numéro de Cash Investigation, diffusé ce jeudi 13 janvier sur France 2, ont continué de pleuvoir, témoignant du niveau d’agacement et de colère de toute la communauté médicale. Cette dernière dénonce unanimement les allégations de l’équipe d’Elise Lucet, selon laquelle la liberté d’installation est responsable des déserts médicaux et prive les Français de leur droit à un accès aux soins pour tous.  

Après la CSMF et l’UFML-S, la Fédération des médecins  de France (FMF) – via sa présidente, le Dr Corinne Le Sauder – dénonce, dans un communiqué, "ce pseudo-journalisme qui condamne les médecins alors qu'ils font un travail extraordinaire sur tout le territoire français rendu sous dense médicalement dans sa quasi-totalité depuis des décennies par les Gouvernements successifs". Elle réclame, elle aussi, un droit de réponse en direct "afin de rétablir la vérité". 

"Madame Lucet, vous devriez avoir honte de dénigrer ceux qui exercent en tout point du territoire et dont certains ont laissé leur vie avec cette pandémie. Vous devriez avoir honte de dénigrer ceux qui ont laissé toute leur jeunesse dans les hôpitaux de jour comme de nuit et qui mettent leur vie au profit non pas de l’argent comme vous le supputez mais au profit de leurs patients", tacle le syndicat, invitant la présentatrice à venir "passer quelques jours avec les médecins sur le terrain et leurs patients…" 

C’est dans une vidéo que le président du syndicat MG France a, pour sa part, souhaité répondre aux journalistes de l’émission, soulignant qu’elle "reprend la plupart des arguments erronés et convenus de ceux qui méconnaissent la réalité". Notant que le nombre de médecins généralistes ne cessent de baisser depuis dix ou vingt ans, le Dr Jacques Battistoni appelle l’Etat à investir "dans la médecine générale pour rendre ce métier plus attractif pour les jeunes professionnels". 

Alors que Cash Investigation ne soumet qu’une seule solution pour mettre fin aux déserts médicaux – celle de revoir les règles liées à la liberté d’installation – le Dr Battistoni semble peu...

27 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

Aujourd'hui dans l'actu

Gestion du cabinet

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…