Généraliste suspendu pour soupçons d’euthanasie : ses patients volent à son secours

05/12/2019 Par Louise Claereboudt
Faits divers / Justice

Mardi 3 décembre, l’association de Fécamp (Normandie) “Un médecin pour chacun” a pris la défense du généraliste normand mis en examen avec son épouse, anesthésiste, pour administration et complicité d’administration de substance nuisible ayant entraîné la mort.    Généraliste depuis plus de 30 ans, ce médecin s’est vu interdire d’exercer par la Cour d’appel de Rouen, jeudi 28 novembre. Mi-novembre, le médecin et son épouse, anesthésiste, ont été mis en examen pour administration et complicité d’administration de substance nuisible ayant entraîné la mort. Le praticien est soupçonné d’avoir administré du midazolam, fourni par son épouse, à cinq de ses patients en fin de vie. 

Pour l'association “Un médecin pour chacun”, dont l’objectif est de lutter contre la désertification médicale, "l'interdiction d'exercer crée une situation catastrophique pour un grand nombre de patients", rapporte le site tendanceouest. Elle déplore qu’aucune solution n’ait été proposée pour trouver un remplaçant. “Un médecin pour chacun” appelle donc la présidente de l’agglomération de Fécamp, Marie-Agnès Poussier-Winsback, à trouver rapidement une alternative pour les nombreux patients qui ne pourront pas être accueillis par les autres médecins des environs, surchargés. L’association regrette également que la présomption d’innocence n’ait pas été respectée dans cette affaire, alors que le généraliste et son épouse réfutent toujours "toute pratique d'euthanasie" selon une source judiciaire. "Si le [docteur] devait être condamné, quels médecins oseraient, à l'avenir, utiliser ces médicaments qui calment l'angoisse des patients en fin de vie et leur permettent de partir en paix ?" s’interroge-t-elle. Pour rappel, d’après le procureur de la République du Havre, aucun membre des familles des personnes décédées n’a porté plainte. [avec tendanceouest.com]

 
Vignette
Vignette

Médecins, faut-il signer l'accord conventionnel proposé par la Cnam?

Lilia Boyeldieu

Lilia Boyeldieu

Non

Convention inacceptable sur le plan déontologique avec financiarisation des décisions médicales. Dégradation de la qualité des soi... Lire plus

0 commentaire
7 débatteurs en ligne7 en ligne





La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Jumelles et médecins généralistes : "L'idée, c'était d'avancer ensemble"
15/04/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
1
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
2
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17