Les nouveaux patients posent deux fois plus de lapins que ceux déjà venus en consultation

23/02/2023 Par Marion Jort
Patients
Selon une enquête menée par la plateforme Doctolib, les patients qui n’honorent pas leurs rendez-vous médicaux sont le plus souvent âgés de moins de 35 ans et urbains. Le nombre de lapins est aussi plus fort quand il s’agit d’un nouveau patient. 

  C’est un fléau contre lequel les instances représentatives des médecins veulent lutter et qui est devenu une priorité pour améliorer l’accès aux soins : les lapins. Il y a un mois, l’Ordre et l’Académie de médecins révélaient que chaque semaine, 6 à 10% des patients ne se présenteraient pas à leur rendez-vous, ce qui correspondrait à une perte de temps de consultation de près de deux heures hebdomadaires.  Pour compléter cette analyse, Doctolib a décidé de lancer une grande enquête, révélée par Le Parisien, pour connaître le profil des patients qui annulent leurs consultations et le taux de lapin par profession médicale. Ainsi, les dentistes font face à 6,2% de rendez-vous non honorés, les médecins généralistes et les pédiatres 3,4%, les autres spécialistes 4,5%, et les kinés, 2,6%. Contrairement aux deux instances, la plateforme calcule, elle, un taux global de lapins de 4,1%.   

  Au travers de cette consultation, Doctolib estime aussi que ce taux est plus fort chez les nouveaux patients : 6,4% contre 3,5% pour ceux déjà connus des praticiens. Ces patients seraient majoritairement jeunes (moins de 35 ans) et urbains. Le top cinq des départements où les lapins sont les plus nombreux est l’Essonne, la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne, le Val-d’Oise et les Bouches-du-Rhône.  Comment les patients expliquent-ils leur faux-bond ? Dans 11% des cas, par “l’incivilité”, c’est-à-dire qu’ils ne prennent volontairement pas la peine de prévenir leurs professionnels de santé de leur absence. Viennent ensuite les motifs “d’oubli” et “d’impossibilité”.  Pour contrer le phénomène, Doctolib a donc annoncé plusieurs nouvelles fonctionnalités, comme l’amélioration des rappels de rendez-vous, une meilleure gestion des notifications tardives ou la sensibilisation des patients.    [avec le Parisien]   

Vignette
Vignette

Médecins, faut-il signer l'accord conventionnel proposé par la Cnam?

Thierry Lemoine

Thierry Lemoine

Oui

Il ne faut pas rêver: la très grande majorité des médecins secteur 1 ne se déconventionnera pas ( pour les secteurs 2, la questio... Lire plus

0 commentaire
2 débatteurs en ligne2 en ligne





La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Jumelles et médecins généralistes : "L'idée, c'était d'avancer ensemble"
15/04/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
1
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
1
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17