Covid : les enfants produiraient plus d’anticorps que leurs aînés

24/03/2021 Par Marielle Ammouche
Infectiologie Pédiatrie
Alors que les écoles restent ouvertes en France malgré la flambée de l’épidémie, une nouvelle étude permet d’en savoir un peu plus sur la réaction immunitaire des enfants vis-à-vis du Sars-CoV-2. Ce travail, publié dans la revue Jama, réalisé par des auteurs, suggère ainsi que les enfants âgés de moins de dix ans développe des taux d'anticorps plus élevés après avoir été infectés par le coronavirus que les adolescents et les adultes, ce qui pourrait expliquer en partie pourquoi ils sont moins touchés par les formes symptomatiques de la maladie.
 

Pour arriver à cette conclusions les chercheurs ont analysé plus de 31 000 tests sérologiques réalisés à New York entre avril et août 2020. Selon leurs résultats, les enfants entre 1 et 10 ans ont développé un niveau médian d’IgG « significativement plus élevé » que chez les adultes. Par ailleurs, les niveaux d'IgG les plus bas ont été observés chez les jeunes adultes de 19 à 30 ans, avant de remonter avec l'âge, pour des raisons « qui restent peu claires », selon les auteurs. Des analyses plus poussées ont été réalisées sur un nombre plus petit d'échantillons sanguins prélevés chez des enfants, adolescents et jeunes adultes, afin de mieux comparer la réponse immunitaire entre ces populations. Le niveau médian d'anticorps IgG s'est révélé deux fois plus élevé chez les enfants entre 1 et 10 ans que chez les adolescents (11 à 18 ans), qui eux-mêmes présentaient un niveau deux fois plus élevé que les jeunes adultes (19 à 24 ans).

« Nos résultats suggèrent que les différences dans les manifestations cliniques du Covid-19 chez les patients pédiatriques comparées à celles des patients adultes, pourraient en partie être dues à une réponse immunitaire liée à l'âge », écrivent les auteurs. « Nos données pourraient expliquer en partie le niveau globalement plus bas de symptômes et de cas sévères de la maladie chez les enfants infectés », ajoutent-ils. Autre point à noter: les tests sérologiques se sont révélés positifs pour une proportion similaire d'enfants et d'adolescents que d'adultes. Cela suggère que les enfants, même s'ils en tombent moins malades, « pourraient représenter un réservoir important de transmission » du Covid-19, notent les auteurs. Le mois dernier, une étude parue dans la revue Nature avait suggéré que les enfants se défendaient mieux contre le virus grâce à une meilleure réponse immunitaire innée, c'est-à-dire celle intervenant en première ligne, avant l'immunité acquise.  

 
Vignette
Vignette

G à 30 euros : médecins, allez-vous anticiper l'augmentation tarifaire ?

Thomas Grenier

Thomas Grenier

Oui

25 euros de 2017 = 30 euros en 2024. Juste un rattrapage de l’inflation après des années de paupérisation. Rien de prévu pour les ... Lire plus

0 commentaire
2 débatteurs en ligne2 en ligne





La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17