"J'en pleurais d'émotion" : les plus belles attentions de vos patients | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

"J'en pleurais d'émotion" : les plus belles attentions de vos patients

Ce jour-là, ce sont eux qui vous ont choyés. Petit cadeau, beau geste ou gentils mots… Pour dissiper la noirceur ambiante, Egora.fr a appelé ses lecteurs à se remémorer ces moments émouvants ou surprenants où les rôles du patient et du médecin ont été inversés. "C'est là que l'on réalise l'attachement qui peut exister entre un médecin et ses patients après 30 ans d'activité…", avez-vous témoigné.

 

"Mon étoile"

"Le métier de médecin du travail peut paraître parfois complexe et ingrat. Cependant, de belles rencontres illuminent notre quotidien. Semaine de Noël avant Covid. Les plannings sont chargés mais je sais que je vais rencontrer Mme E. Cette consultation va conclure un suivi régulier de plus d'un an et demi. Mme E., infirmière, 35 ans, a eu un arrêt long pour burn out et je l'ai accompagnée afin qu'une réflexion sur son avenir professionnel soit possible. Aussi, Mme E. se présente souriante et chargée d'un paquet : "Docteur, je voulais vous offrir cette boite de chocolats en forme d'étoile en témoignage de ma gratitude. Vous avez été mon étoile et vous m'avez sauvé la vie."
Dr Steph, médecin du travail

 

Une petite enveloppe

"Nous prenions en charge un monsieur âgé qui vivait seul. Nous nous en sommes occupés pendant trois ans. Un jour, il nous a montré nos enveloppes respectives avec des billets dedans. Sur la mienne était noté : 'Mimi, parce qu’elle le vaut bien'.

Mais le fils qui ne venait jamais et qui a été déshérité ne nous a rien transmis au décès. L’intention y était…"
Mimi

 

"La salle d'attente était pleine…"

"C'était le 26 juin 2015. Le dernier soir avant la fermeture définitive de mon cabinet pour cause de burn-out. Il était 20 heures environ quand je suis allée vérifier que la salle d'attente était vide après le départ de mon dernier patient. J'ouvre la porte et surprise : la pièce était pleine. Environ 20 personnes, tous des patients fidèles. Ils se sont tous levé. Je suis restée immobile, stupéfaite. L'un d'entre eux s'est avancé et m'a dit : 'Docteur, nous venons vous remercier de nous avoir sauvé la vie.' J'ai répondu : 'Pas tout à fait, tout de même.' Lui: 'Mais au moins de l'avoir rendu bien plus belle.' Et il m'a prise dans ses bras. Ils l'ont tous fait l'un après l'autre. Je n'oublierai jamais et les remercie encore ici. J'en pleurais d'émotion et le fais encore en écrivant ces quelques mots."
Dr Françoise Sanquer, immuno- allergologue

 

Le médecin malade

"Médecin militaire, je tenais un dispensaire. Ce jour-là, j’étais très enrhumée et je poursuivais mes consultations...

16 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

Aujourd'hui dans l'actu

Gestion du cabinet

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…