Certains malades chroniques exposés à une forme grave de Covid pourraient bientôt se faire vacciner | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Certains malades chroniques exposés à une forme grave de Covid pourraient bientôt se faire vacciner

Le Pr Alain Fischer a proposé d’ouvrir la vaccination à certains malades “ultras prioritaires” parmi les malades chroniques ou les patients atteints de maladies rares.  

La possibilité pour certains malades chroniques exposés à une forme grave de Covid-19 de se faire vacciner dès lundi, en même temps que l'ouverture de la campagne aux plus de 75 ans lundi prochain, est "en discussion", a indiqué mercredi le ministère de la Santé. En effet, devant l’Assemblée nationale mardi 12 janvier, le président du conseil d'orientation de la stratégie vaccinale,  le Pr Alain Fischer, a plaidé pour que la vaccination soit également ouverte aux "personnes atteintes de pathologies, pour lesquels le corps médical estime qu'il y a ultra haute priorité", comme "les patients atteints de cancer en chimiothérapie, les patients en insuffisance rénale chronique, les transplantés, et toute une série" de "maladies rares qui exposent les malades à des formes ultra sévères de Covid, c'est aussi par exemple la Trisomie 21". 

Selon lui, "ça représente quelques centaines de milliers de personnes dont nous pensons qu'elles doivent pouvoir bénéficier (de la vaccination) dès lundi prochain". L’annonce pourrait être faite ce soir, lors de la conférence de presse et du point épidémiologique d’Olivier Véan et Jean Castex.  

"Les choses devraient être rendues publiques", lors de la conférence gouvernementale prévue à 18h autour du Premier ministre, Jean Castex, a-t-il ajouté. Interrogé sur cette liste de pathologies et sur le calendrier évoqué, le ministère de la Santé a assuré à l'AFP que la question était "encore en discussion". 

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, avait aussi évoqué cette possibilité mardi à l'Assemblée nationale, sans mentionner de calendrier. "Nous allons ouvrir la vaccination à des Français qui sont âgés de moins de 75 ans et qui souffrent de maladies les exposant à des risques particuliers de formes graves. Le Pr Fischer tentera de finaliser la liste de ces maladies(...) avec des indicateurs scientifiques sanitaires, ce n'est pas le ministre que je suis qui décide", avait-il déclaré. 

[avec AFP]  

1 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…