Etude sur l'hydroxychloroquine : l'un des bras droits du Pr Raoult démis de ses fonctions de chef de service à l'IHU de Marseille

21/03/2024 Par C. S.
Déontologie
Le Pr Philippe Parola, l'un des bras droits du Pr Didier Raoult au sein de l'IHU de Marseille, a été relevé de ses fonctions de chef du service des maladies infectieuses aiguës par la direction de l'AP-HM. Cette décision fait suite au lancement, par le Gouvernement, d'une procédure disciplinaire à l'encontre du praticien, et de deux autres confrères. Les avocats du Pr Philipe Parola ont annoncé déposer un recours. 

 

Le professeur Philippe Parola a été démis de ses fonctions de chef du service des maladies infectieuses aiguës à l'IHU Méditerranée Infection de Marseille par la direction de l'AP-HM (Assistance publique-Hôpitaux de Marseille). Suite à cette décision, ses avocats ont annoncé déposer un recours mercredi 20 mars.   

Le Pr Philippe Parola fait, en effet, l'objet - avec deux autres médecins de l'ancienne équipe du Pr Didier Raoult - d'une procédure diligentée par le Gouvernement devant la juridiction disciplinaire des personnels hospitalo-universitaires (JDHU). Il leur est reproché d'avoir co-signé avec le Pr Raoult une étude décrivant des essais cliniques non déclarés sur des patients atteints de Covid. Cette dernière démontrait les supposés bénéfices de l'hydroxychloroquine dans le traitement précoce du Covid.  

Invoquant cette procédure, et plusieurs rapports d'inspection sur le fonctionnement de l'IHU, la direction des hôpitaux de Marseille a indiqué à l'AFP que "le directeur général de l'AP-HM et le président de la Commission médicale d'établissement ont décidé de mettre fin aux fonctions de chef de service du Pr Philippe Parola". 

Un autre des praticiens visés par la saisine de la JDHU, le Pr Matthieu Million, à la tête du service des hospitalisations de jour de l'IHU, "a quant à lui été confirmé dans ses fonctions", a précisé l'AP-HM. La direction a assuré que ces décisions ont "pour seul objectif de réunir les conditions d'un retour de l'IHU de Marseille à l'excellence". 

Sur le réseau social X, le Pr Philippe Parola – qui occupait ses fonctions de chef de service depuis près de dix ans - a aussitôt annoncé sur X (ex-Twitter) donner mandat à ses avocats pour "saisir la justice" contre cette décision. Il dénonce un "harcèlement [qui] a trop duré"

Contacté, Me Eric Lanzarone, un des avocats du Pr Philippe Parola, a précisé à l'AFP qu'une première action avait été engagée avec l'envoi d'une réclamation indemnitaire préalable à l'AP-HM. Cette procédure ne vise toutefois pas la décision sur le fond. En cas de refus ou de non-réponse à cette réclamation dans les deux mois (équivalente à un refus), Me Lanzarone a alors affirmé qu'il saisirait le tribunal administratif. Par ailleurs, une plainte pour "harcèlement" est également en préparation par un autre conseil du Pr Philippe Parola, a déclaré Me Lanzarone. 

 

[avec AFP] 

Vignette
Vignette

Médecins, faut-il signer l'accord conventionnel proposé par la Cnam?

Thierry Lemoine

Thierry Lemoine

Oui

Il ne faut pas rêver: la très grande majorité des médecins secteur 1 ne se déconventionnera pas ( pour les secteurs 2, la questio... Lire plus

2 commentaires
7 débatteurs en ligne7 en ligne
Photo de profil de Michael Finaud
2,6 k points
Débatteur Passionné
Médecins (CNOM)
il y a 2 mois
Cette chasse aux sorcières pue !...Les commanditaires contre l'IHUM , n'ont plus aucun alibi crédible afin de justifier cette curée contre ce phare de la microbiologie, de la recherche et de l'infecti...Lire plus
Photo de profil de Francis Banon
680 points
Débatteur Renommé
Gastro-entérologie et hépatologie
il y a 2 mois
À propos de l’étude rétrospective de Raoult et col sur 30000 patients, si critiquée , en particulier par M Molimard, sui prétend que l’HCQ aurait fait 17 000 morts, j’invite les curieux à lire l’étude...Lire plus

La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Jumelles et médecins généralistes : "L'idée, c'était d'avancer ensemble"
15/04/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
1
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
1
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17