Etude sur l'hydroxychloroquine : le Gouvernement engage une procédure disciplinaire contre les équipes du Pr Raoult

25/01/2024 Par Sandy Bonin
Déontologie
Une procédure disciplinaire à l'encontre de trois praticiens de l'équipe de Didier Raoult à l'IHU de Marseille a été engagée pour avoir publié une étude décrivant des essais cliniques non déclarés sur des patients atteints de Covid. 

 

Les Prs Matthieu Million, chef de service des hospitalisations de jour de l'IHU MI (Institut hospitalo-universitaire Méditerranée Infection), Philippe Parola, chef du service des maladies infectieuses aiguës, et Philippe Brouqui, infectiologue, sont visés par une procédure disciplinaire. Ils avaient publié en octobre 2023 une étude cosignée par le Pr Raoult sur des "essais cliniques réalisés en dehors des cadres réglementaires", indique le ministère.  

Leur article, publié en ligne dans la revue New Microbes and New Infections, présente les résultats d'une analyse sur plus de 30.000 patients traités en 2020 et 2021, et démontre les supposés bénéfices de l'hydroxychloroquine dans le traitement précoce du Covid. 

Ce traitement est issu "de prescriptions inappropriées et dangereuses, dont la méthodologie est contestable, et constitue un nouveau manquement aux règles éthiques et déontologiques", indique le ministère. 

La juridiction disciplinaire des personnels hospitalo-universitaires (JDHU) a été saisie à la mi-décembre par la ministre de la Recherche, Sylvie Retailleau, et l'ex-ministre de la Santé, Aurélien Rousseau.  

L'Agence du médicament (ANSM) avait également saisi la justice après la publication de cette même étude qui n'avait pas obtenu les autorisations "nécessaires et obligatoires pour garantir la sécurité des patients". 

Le Pr Raoult a été mis à la retraite de ses fonctions hospitalières en août 2021 et ne dirige plus l'institut marseillais. L'infectiologue ne peut donc faire l'objet d'une saisine, souligne le ministère. 

[Avec l’AFP] 

 
Vignette
Vignette

G à 30 euros : médecins, allez-vous anticiper l'augmentation tarifaire ?

Thomas Grenier

Thomas Grenier

Oui

25 euros de 2017 = 30 euros en 2024. Juste un rattrapage de l’inflation après des années de paupérisation. Rien de prévu pour les ... Lire plus

43 commentaires
1 débatteur en ligne1 en ligne
Photo de profil de Pierre Caro
1,4 k points
Débatteur Passionné
Anesthésie-réanimation
il y a 5 mois
Ah voilà qui est intéressant, un beau cas d'école. Dans le beau monde de la démocratie, un médecin-chercheur est jugé par ses pairs et par des organisations scientifiques qui ont les compétences néce...Lire plus
Photo de profil de Michel Rivoal
5,8 k points
Débatteur Passionné
Anesthésie-réanimation
il y a 5 mois
Primum non nocere. "Science sans conscience n’est que ruine de l’âme". Evidence based medecine. Recommandations et niveaux de preuve. Publications, comités de lecture, conférences de consensus, m...Lire plus
Photo de profil de B M
4,2 k points
Débatteur Passionné
Médecine générale
il y a 5 mois
Il était temps. Et sinon: combien de morts dûs aux choix politiques pendant la covid (et combien en ce moment?). Je pense aux mensonges tels que la non nécessité des masques, scandale qui cachait un ...Lire plus

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17