Un centre de santé à 800.000 euros ferme ses portes, faute de médecins

07/06/2021 Par Marion Jort
Démographie médicale
Le centre de santé de Montluçon, qui vient d’ouvrir, va fermer ses portes à la fin du mois faute de praticiens, aggravant un peu plus les problèmes de déserts médicaux dans le département. 800.000 euros ont été investis par la mairie.  

A peine ouvert, il ferme ses portes. Le centre de santé de Montluçon (Allier), créé en pleine zone sous-dotée, n’est pas parvenu à attirer jusqu’à lui des médecins intéressés pour y être salariés.  

La municipalité, face aux nombreux départs en retraite des généralistes locaux, avait décidé en 2020 de la création de ce centre. Très rapidement, plus de 7.000 patients y avaient même été enregistrés. La facture totale s’élève à 800.000 euros pour la mairie, qui affirme que c’est un modèle économique qui “fonctionne”.  

Mais très vite, des difficultés pour attirer les généralistes surviennent. Trois médecins étrangers exerçant en région parisienne avaient donné leur accord pour venir y pratiquer, mais "en raison de contraintes administratives et de la crise sanitaire, ils ne pourront pas être opérationnels avant décembre", déplore un médecin retraité, venu en renfort temporairement, interrogé par France 24. “Le sujet ne se pose pas tant en termes de financement que de ressources médicales désirant s’installer dans la région", leur confirme également l'Agence régionale de santé. De plus, certains généralistes retraités qui avaient donné leur accord pour faire tourner le centre jusqu’à l’arrivée des médecins étrangers se sont finalement désistés. 

Pour le maire de Montluçon, "la solution définitive, c'est qu'on ‘oblige’ - entre guillemets - des médecins à passer un temps donné dans les territoires déshérités. (...) Tant que cela ne sera pas dit en face, on ne résoudra pas ce problème".  

[avec France 24]  

 
Vignette
Vignette

G à 30 euros : médecins, allez-vous anticiper l'augmentation tarifaire ?

Thomas Grenier

Thomas Grenier

Oui

25 euros de 2017 = 30 euros en 2024. Juste un rattrapage de l’inflation après des années de paupérisation. Rien de prévu pour les ... Lire plus

0 commentaire
4 débatteurs en ligne4 en ligne





La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17